Bruno Le Roux : "Cet après-midi, nous allons inscrire une grande loi d’égalité pour la République"

Public Sénat
1,1K
121 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L'invité politique
Ce matin, à 8h15 sur Public Sénat et Radio Classique,
Bruno Le Roux, Président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale et député de la Seine-Saint-Denis
Invité de Gilles Leclerc et de Guillaume Durand

Extraits

A propos de la politique du gouvernement :

« La politique que nous menons peut bien entendu être discutée, mais il y en a une autre, celle proposée par M. Fillon, celle qui a conduit la France dans l’état où nous l’avons trouvée il y a maintenant dix mois. (…) La question n’est pas d’avoir un « coup de barre à gauche » ou pas, la question c’est de respecter nos engagements, de mettre les Français au cœur de notre politique. (…) Il y a chez les Français un doute aujourd’hui. (…) La droite serait bien avisée de prendre sa part à l’effort de redressement que nous faisons. »

A propos de la loi sur le mariage pour tous :

« L’opinion a légèrement évolué en faveur du mariage pour tous entre novembre dernier et aujourd’hui. C’est vrai que c’est beaucoup plus mitigé sur la question de l’adoption. (…) J’ai conscience que cet après-midi, nous allons inscrire une grande loi d’égalité pour la République. Je suis fier qu’il y ait eu un débat long. (…) Le clivage qui apparaît très fort aujourd’hui n’a pas évolué sur le fond, il a évolué dans la méthode. Cette méthode a évolué parce qu’un certain nombre de républicains de droite sont passés du côté de la légitimation de la violence. C’est inadmissible. »

A propos du malaise entre l’exécutif et les parlementaires de la majorité :

« Le 49-3 n’est pas une méthode de management d’une majorité. (…) Ce qu’il manque, c’est que nous puissions avoir les premiers résultats. »

A propos de la réforme fiscale :

« Les députés socialistes pensent dans leur immense majorité qu’elle n’est pas terminée. (…) Nous souhaitons que la solution de la fusion entre l’impôt sur le revenu et la CSG continue à être étudiée. »

0 commentaire