La Grande Neuvaine de la Victoire (avec la famille MARTIN: de Ste Thérèse de Lisieux)

Jésus est Dieu
20
294 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Du vendredi 10 au samedi 18 mai 2013, entre l'Ascension et la Pentecôte (période mère de toutes les neuvaines), sauvons la Famille ! avec la neuvaine à Notre-Dame des Victoires :
http://www.notredamedesvictoires.com/...

et avec la sainte famille MARTIN :
- avec Ste Thérèse de Lisieux (Thérèse MARTIN)
- ses parents : les Bx Louis et Zélie MARTIN
- et ses 4 sœurs (Marie, Pauline, Léonie et Céline MARTIN), toutes devenues religieuses

La Neuvaine à Notre-Dame des Victoires, jour par jour :
-- Imprimatur du Père Maurice VIDAL, vicaire épiscopal de l'archevêque de Paris pour l'Imprimatur. Paris, le 9 juin 2004 --

1) Un signe de croix
2) La lecture d'un passage de La Bible
3) Un temps de méditation
4) L'appel à Marie :
« Immaculée Conception, Reine du ciel et de la terre, Refuge des pécheurs, notre Mère, nous t'en supplions : viens au secours des familles de France »
5) 1 « Notre Père » + 10 « Je vous salue Marie » + 1 « Gloire au Père »
6) Une prière conclusive
7) Un signe de croix

La neuvaine à Notre-Dame des Victoires peut être complétée :

- par un jeûne les 2 vendredis de la neuvaine :

- par la prière « sortie du cœur brûlant d'amour » de Jésus pour les Français, qu'eux seuls doivent réciter, et qui fut dictée par le Christ à Marcel Van (1928-1959), dont le procès de béatification, ouvert dans le diocèse de Belley-Ars en 1997, est en cours :
« Seigneur Jésus, aie compassion de la France, daigne l'étreindre dans Ton amour et lui en montrer toute la tendresse. Fais que, remplie d'amour pour Toi, elle contribue à Te faire aimer de toutes les nations de la terre.
Ô Amour de Jésus, nous prenons ici l'engagement de Te rester à jamais fidèles et de travailler d'un cœur ardent à répandre Ton Règne dans tout l'univers. Amen. »

- par la neuvaine à la Miséricorde divine, donnée à Ste Faustine (1905-1938) et qui complète sublimement et providentiellement la neuvaine à Notre-Dame des Victoires.
À propos de cette neuvaine, Jésus a dit :
« Je ne refuserai rien aux âmes que tu amèneras à la source de ma Miséricorde » (P.J. 1209)

0 commentaire