Advertising Console

    L'Assemblée vote "pour" la prolongation de l'intervention au Mali

    Reposter
    LCP

    par LCP

    2,5K
    231 vues

    En vertu de l’article 35 de la constitution, Jean-Marc Ayrault est venu lundi devant la représentation nationale pour demander au parlement l’autorisation de poursuivre l’intervention française au Mali, après quatre mois de présence sur place. Le Premier ministre a assuré que "l’opération Serval est une réussite dont chaque Français doit être fier". Il a solennellement demandé le droit de poursuivre l’opération pour assurer la paix au Mali.



    "Le groupe socialiste votera l’autorisation de la prolongation de l’intervention des forces françaises" annonce Bruno Le Roux à la tribune. Le président du groupe PS a tout de même proposé que soit "pris en compte de l’effort financier" de cette guerre notamment dans le calcul du déficit public au niveau européen alors que "La France a décidé mais c’est toute l’Europe qui est en sécurité".



    Pierre Lellouche a défendu un vote "pour" au nom de l’UMP tout en alertant sur " des risques d’enlisement considérables"



    Pour l’UDI, Hervé Morin, ancien ministre de la Défense a défendu un vote pour : "Partir maintenant serait irresponsable ce serait ruiner nos efforts depuis 4 mois"



    Pour le groupe EELV, François de Rugy explique : "Il faut respecter le temps long de la transition. Le contingent français sera ramené à 2000 en juillet, 1000 à la fin de l’année". Son groupe votera pour.



    Même chose pour le groupe radical, républicain, démocrate et progressiste.



    Le parti communiste a fait part de son "inquiétude", craignant une "implantation de longue durée". Les députés du front de gauche se sont donc abstenus.