Advertising Console

    GAGNAIRE, Paul - La rose.

    Reposter
    Gilles-Claude Thériault

    par Gilles-Claude Thériault

    41
    37 vues
    La rose

    Pendant que l’eau des pluies se fige sur ton cœur
    et perle sur la robe de tes fins pétales,
    tu écoutes le vent qui souffle tes couleurs,
    rose de volupté, cendrillon végétale.

    Tes épines brunies font percer ta douleur
    au jour qui se découvre un matin de cristal,
    pendant que l’eau des pluies se fige sur ton cœur
    et perle sur la robe de tes fins pétales.

    Fleuris pour le présent, ne compte pas les heures,
    car la mort doit te prendre sans être fatale ;
    fais frissonner nos sens, ne verse pas tes pleurs,
    laisse nous contempler ta verdure natale

    pendant que l’eau des pluies se fige sur ton cœur.

    GAGNAIRE, Paul (1990 – 2011),
    La nuit, ce long regard qui fuit déjà vers l’aube, Poésie,
    Editions Thierry Sajat, Les signes, p.69.

    Illustration :
    Rose after the Rain, photo de tamburix (Aleksandar Cocek),
    Novi Sad, Serbie.

    http://www.flickr.com/photos/tamburix/2485546809/
    Sous licence CC BY-SA 2.0