Passion Tuning 974 ( Edition 114 ) / Edition Spéciale Messe des motards

Découvrir le nouveau player
Didier Fontaine
7
226 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Revivons l'essenciel de la messe des motard qui s'est déroulé le 7 Avril sur le tampon. retrouvez toute l'info et les videos sur notre site www.passiontuning974.fr

2 commentaires

Il semblerait, à ma grande honte, que l'évènement ci dessus ne soit pas la dernière édition de la messe des motards, et ma colère n'était absolument pas justifiée. Je présente mes excuses à Didier, et reste à l'écoute de la diffusion de l'émission qui concernera la dernière messe des motards.
Encore mes excuses, et à bientôt, sur le net et sur le terrain.
Shovel, President fondateur des Flibustiers IslaBourbon Brotherhood
Par Kay ArtWork en avril
Sincèrement, je sui étonné! pour ne pas dire plus. Es-tu revenu à l'essentiel? Vraiment? Pas une image des gens qui sont venus la veille, à l'appel des organisateurs qui eux, ne le furent pas, présents. Dans le froid et la pluie, avec aucun accueil quel qu'il soit. Un programme purement et simplement annulé ou presque. Pas de concerts, mais quelques morceaux vites exécutés, pas d'ateliers promis, pas de feu de camp promis. Aucune animation. Aucune tombola excepté celle du tatoueur qui a eu lui, le courage de jouer le jeu. Depuis le samedi matin, quand personne n'a été là ni pour nous ouvrir les grilles que nous avons du ouvrir nous même??!!!! Jusqu'au samedi soir et dans la nuit de samedi à dimanche, c'est dans une ambiance de parc d'attraction brumeux et désert à la Stephen King que nous ont laissés des organisateurs totalement démissionnaires de cet évènement qu'ils avaient souhaité "mieux et plus grand que "leur" fête des motards", ( entends par là, mieux que celle des Flibustiers à sainte Marie) N'est pas motard qui veut et encore moins biker. L'esprit de ce milieu ne s'achète pas avec des subventions régionales misérables ou une aide logistique pitoyable de la part d'une mairie qui tente au dernier moment de tirer partie politique d'un évènement , au mépris d'un milieu souvent stigmatisé par elle et au mépris des électeurs que représente la communauté des motards, et en dépit de tout bon sens et de tout respect de la personne, en faisant feu de tout bois. La leçon, si elle est cuisante, sera je l'espère bien assimilée. Elle l'est pour nous. Les Flibustiers ne reviendront plus, et, je le crains pour vous, beaucoup de leurs amis non plus.. Méprisés par les organisateurs de "l'évènement" et par ton émission, à ma grande surprise. Revenons sur le fond. Des associations et clubs purement et simplement abandonnés après avoir été sollicités pour- et c'est un comble- distribuer leurs tracts et poser leurs affiches, et assurer eux-mêmes les animations d'un évènement bâclé et un échec cuisant. Tu m'as interviewé en ce sens et je pensais qu'après "monsieur le maire adjoint" et "monsieur le maire", nous aurions aussi notre part de média pour nous indigner avec politesse mais fermeté sur notre déception, partagée par l'ensemble des associations et clubs présents, ce qui était le fond et la forme de mon propos durant ton interview. . As-tu remarqué, en dérushant tes prises, que tous les gens que tu interview se défendent d'être de l'équipe organisatrice, si équipe il y avait jamais eu? Ton édition "lissée" et "proprette" de consensualité me déçois profondément, car ce n'est pas l'image que j'en avais ni celle que je me faisais de toi, et je dois accepter que, finalement, ton émission elle aussi "est rentrée dans le rang". Dont acte. La municipalité, absente du samedi et les visiteurs du dimanche de la messe des motards, n'ayant souffert ni du mépris des organisateurs fantômes ni du froid et de la pluie pris sur la route et nous attendant sur place, et où le fameux feu de camps fédérateur aurait été le bienvenu, ont eu ta préférence pour les interviews. Tuas, comme les organisateurs fantômes et la mairie et ses adjoints, préféré oublier les petites gens. Ceux qui avaient eu foi ( et c'était pourtant le jour) en une nouvelle manifestation organisée autour de leurs passions et se sont déplacé, ont investi en temps et en argent pour soutenir une nouvelle initiative et qui furent les grands oubliés de ce "succès". Je te pardonne d'autant moins que nous avons échangé sur le sujet et que tu semblais d'accord avec moi, et que tu m'avais garanti que mes propos seraient entendus.
Je note ceci dans mes tablettes pour la suite.
Copie sera mise en ligne sur notre FaceBook, pour garantir que mes propos, cette fois, ne seront pas passés à la trappe. Tu peux donc en toute tranquillité lire, et ne pas laisser passer ce post.
Shovel président fondateur RICHO des Flibustiers IslaBourbon Brotherhood.
Par Kay ArtWork en avril