Advertising Console

    Démocratie, Science et crédulité

    Reposter
    École AgroParisTech

    par École AgroParisTech

    80
    750 vues
    Les rencontres AFIS Ile de France, avec
    Le professeur Gérald Bronner, chercheur en sociologie à l’Université Paris-Diderot et membre de l’Institut Universitaire de France,
    Le député Jean-Yves Le Déaut, premier vice-président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST).
    Il était un temps où la Science faisait rêver : Concorde, la conquête spatiale, les grandes découvertes médicales comme la vaccination, etc. Aujourd’hui, elle fait peur. Les innovations technologiques ne sont plus perçues comme facteurs de progrès au service de l’intérêt général. Désormais, il se trouve toujours une « association citoyenne » pour pointer un risque sanitaire plus ou moins phantasmé sur les antennes-relais de téléphonie mobile, sur l’huile de palme, sur les pesticides, etc.

    Pourquoi se méfie-t-on toujours des hommes de sciences ? Comment, d’une façon générale, des faits imaginaires ou inventés, voire franchement mensongers, arrivent-ils à se diffuser, à emporter l’adhésion des publics, à infléchir les décisions des politiques, en bref, à façonner une partie du monde dans lequel nous vivons ? N’était-il pourtant pas raisonnable d’espérer qu’avec la libre circulation de l’information et l’augmentation du niveau d’étude, les sociétés démocratiques tendraient vers une forme de sagesse collective ? Comment nos représentants politiques « gèrent-ils » les peurs de leurs administrés ?