Patrice Lumumba mort pour l'indépendance et l'unité du Congo

Kongo News
185
696 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Patrice Emery Lumumba Mort pour l' indépendance et l'unité du Congo
Invité : Elikia Mbokolo, historien
Présentation : Gabriel Mbarga

"Patrice Emery Lumumba ne pouvait être éliminé politiquement, il devait l'être physiquement."
_________________________________________________________________________________

Discours de Patrice Emery LUMUMBA, Premier ministre et ministre de la défense nationale de la République du Congo, à la cérémonie de l’Indépendance à Léopoldville le 30 juin 1960.

"Congolais et congolaises, combattants de l’indépendance aujourd’hui victorieux. Je vous salue au nom du gouvernement congolais...

...A vous tous, mes amis qui avez lutté sans relâche à nos côtés

... Nous avons connu les ironies, les insultes, les coups que nous devions subir matin, midi et soir, parce que nous étions des nègres

...nous avons connu que la loi n’était jamais la même, selon qu’il s’agissait d’un blanc ou d’un noir...

Qui oubliera, enfin, les fusillades où périrent tant de nos frères, ou les cachots où furent brutalement jetés ceux qui ne voulaient pas se soumettre à un régime d’injustice, d’oppression et d’exploitation ?..."

1 commentaire

Discours de Patrice Emery LUMUMBA, Premier ministre et ministre de la défense nationale de la République du Congo, à la cérémonie de l’Indépendance à Léopoldville le 30 juin 1960.

"Congolais et congolaises, combattants de l’indépendance aujourd’hui victorieux. Je vous salue au nom du gouvernement congolais...

...A vous tous, mes amis qui avez lutté sans relâche à nos côtés

... Nous avons connu les ironies, les insultes, les coups que nous devions subir matin, midi et soir, parce que nous étions des nègres

...nous avons connu que la loi n’était jamais la même, selon qu’il s’agissait d’un blanc ou d’un noir...

Qui oubliera, enfin, les fusillades où périrent tant de nos frères, ou les cachots où furent brutalement jetés ceux qui ne voulaient pas se soumettre à un régime d’injustice, d’oppression et d’exploitation ?..."
Par Kongo News l'année dernière