REFONDONS LE MODELE ALIMENTAIRE FRANCAIS

Découvrir le nouveau player
Marie-Hélène FABRE
0
70 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
A cause de la multiplication des scandales, une véritable crise de confiance s’est ouverte entre le grand public et l’industrie agro-alimentaire.
Or ces dernières années, la réduction des effectifs de la fonction publique a abouti à la raréfaction des contrôles dans une volonté de privilégier « l’autodiscipline » du secteur privé et une approche strictement comptable de tous les enjeux de sécurité publique, politique inconsciente dont la réussite se mesure à l’aune de ces résultats catastrophiques.
Ce n’est pas en diminuant les contrôles qu’on parviendra à restaurer la confiance des consommateurs dans les produits alimentaires français, aussi il m’apparait nécessaire de restaurer la DGCCRF, organisme public chargé de ces contrôles, dans son rôle central en cette matière. C’est pourquoi j’interroge le ministre G. GAROT, chargé de la filière agro-alimentaire, sur la place qu’il compte accorder aux organismes publics dans la lutte contre la fraude alimentaire.

0 commentaire