L'édito de Denis Peschanski - Matrice - Avril 2013

Equipex Matrice
3
660 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Edito de Denis Peschanski, directeur de recherche au CNRS, Coordinateur scientifique de MATRICE.

Le programme MATRICE a été retenu comme Equipement d’excellence dans le cadre du Grand emprunt. Il est l’un des 4 Equipex portés par les sciences humaines et sociales à avoir été retenus dans cette première vague. Il s’agit d’un travail en réseau transatlantique et transdisciplinaire pour l’étude de l’articulation entre mémoire individuelle et mémoire sociale (collective). Le défi est épistémologique et sociétal. Matrice postule que la compréhension des mécanismes complexes de la mémoire passera par une construction transdisciplinaire, dans le sens où il s’agit bien de construire un objet de recherche en commun et non simplement de mobiliser les disciplines en parallèle.

Matrice vide, dans le même temps, à relever le défi sociétal dont témoigne la place de la mémoire sociale comme construction collective du passé dans les sociétés postmodernes. Qu’elles imprègnent les discours politiques ou qu’elles soutiennent des mémoriaux, réels ou virtuels aux fonctions toujours plus diverses et aux dimensions toujours plus imposantes, les références à un passé construit comme mémoire commune occupent une place centrale dans la vie de la cité. Toute réflexion sur la mémoire doit déboucher sur l’analyse de ses effets sociaux et passe par la confrontation entre les scientifiques et les professionnels des musées et des producteurs/conservateurs de témoignages.
Deux moments clés, deux matrices du très contemporain sont privilégiés dans ce programme : la Seconde Guerre mondiale et le 11 Septembre 2001. Ces corpus sont une mine de connaissances pour les historiens ou les sociologues et, plus généralement, ce sont eux qui sont le plus souvent montrés au grand public et participent ainsi à la construction des grands récits nationaux. Matrice vide à mettre la plateforme technologique au service de trois grands ensembles de corpus : les témoignages (écrits, audio et audiovisuels) ; les journaux télévisés et actualités radiophoniques comme sources des "grands récits nationaux" sur l’événement référence ; les visiteurs des mémoriaux (par installations de capteurs et de Eye and Postural Trackers).

Porté par le Pres HéSam et le Centre d’histoire sociale du XXe siècle (UMR 8058), le programme réunit 25 partenaires (Pres HéSam, le CNRS, l’école Polytechnique, l’INA, France Télévisions, une dizaine de laboratoires, mémoriaux, fondations).

Captation et montage vidéo : Jeanne Menjoulet

0 commentaire