...@r6 h6re

christophe blake
162
76 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Certes, il y a hommage et, au vu de son passé, on ne peut pas penser que le réalisateur ait choisi de se moquer de ces vieux films, surtout qu'il emploie également comme acteur Mel Wells, ex habitué des films de Roger Corman, pour lequel il tourna notamment dans La Petite Boutique des Horreurs ou encore dans L'Attaque des Crabes Géants. Ce n'est pas peu dire que l'ombre du fondateur de la New World plane sur ce film (certains des extraits viennent de ses propres films, comme par exemple les vilains monstres légumes de It Conquered the World). Mais, malgré tout, il faut bien admettre que les singeries des extra-terrestres de Skotak ont quelque peu tendance à devenir agaçantes et que leur humour tout sauf subtil aurait même pu faire plonger le film dans le foutage de gueule pur et simple : look et dialogues volontairement craignos, totale absence de cohérence (là aussi volontaire : la structure particulière du film étant censée excuser pas mal de choses), et personnages humains secondaires qui se croient dans un film muet, tant ils ne se livrent qu'au comique de gestuelle...

Reste donc les extraits des vieux films de science-fiction, traités généralement par thématique, quoique parfois de façon un peu confuse (les extraits s'enchaînant de façon très abrupte). Au menu : les monstres géants façon Reptilicus ou Rodan, les monstres à la con façon "Le Cerveau de la Planète Arous" ou "The Mole People", les invasions pures et simples comme dans "L'Invasion vient de Mars" ou Les Soucoupes Volantes Attaquent. Ca ratisse large, parfois dans des films très méconnus, parfois dans des classiques reconnus, puisque, outre Le Blob et "L'Invasion des Profanateurs de Sépultures" déjà mentionnés, on peut apercevoir "La Chose d'un autre Monde", de Howard Hawks et Christian Nyby, Des Monstres attaquent la ville de Gordon Douglas, "La Guerre des Mondes" de Byron Haskins ou, pour taper encore plus large, le King Kong contre Godzilla d'Ishirô Honda... Passées les séquences originales tournées spécialement pour le fil rouge, ces extraits feront à eux seuls tout l'intérêt (relatif je vous l'accorde) d'un Invasion Earth : The Aliens are Here qui se termine par un ultime gag foireux (les extra-terrestres envahisseurs se révélant être des enfants qui se feront gronder par leurs parents). A noter également quelques anecdotiques publicités d'époque ventant les mérites du popcorn, alors diffusées à l'entracte, et qui se retrouvent placées ici pour insister sur l'aspect "rétro".

0 commentaire