L'étonnante première conférence de presse de Di Canio

Evidence Production
5,1K
13 993 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Fraichement débarqué à la place de Martin O'Neill sur le banc de Sunderland, Paolo Di Canio tente de calmer le jeu avec les polémiques qui l'entourent :
"Je ne suis pas un politique. Je ne veux parler que de football.
Comme je l'ai dit hier, ce sont les derniers mots que je vais prononcer sur cette situation."
Avec un certain sens de la répartie, l'ancien joueur de la Lazio n'hésite pas à parler de lui à la 3ème personne du singulier :
"les gens qui parlent de cette manière, ils n'offensent pas Paolo Di Canio".
Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, sa venue à Sunderland semble bien une dernière tentative désespérée par les dirigeants pour échapper à la relégation.

1 commentaire

C'est pas le joueur qui faisait des signes nazis a chaque celebration de but ??? Toujours aussi arrogant visiblement, l'age n'a rien change...
Par Yacin A l'année dernière