Advertising Console

    L'affaire Kubala-Drouvin - Partie 2 de 2

    Repost
    AngelEvil Quebec

    par AngelEvil Quebec

    1,4K
    1 881 vues
    9 août 2004. Les corps de Robert Drouvin et de sa compagne Marianne Kubala sont retrouvés dans le parc de leur propriété à Vernou-sur-Brenne en Indre-et-Loire. Le corps du vieil homme, 84 ans, est caché sous une bâche en plastique.

    Celui de sa compagne, 85 ans, est dissimulé derrière un tas de bois. L’enquête sur ce double meurtre de personnes âgées débute dans une grande émotion.

    La propriété de neuf hectares est passée au peigne fin. La maison est perquisitionnée. Apparemment rien n’a été volé. Il n’y a aucune trace d’effraction.

    Dans le petit village, ce double meurtre entraîne indignation et incompréhension. Très vite, des proches rapportent aux gendarmes que les deux octogénaires se plaignaient, peu de temps avant leur mort, d’avoir peur… De qui ? De quoi ?

    Au fil de l’enquête, les familles des victimes se montrent divisées. Les conflits éclatent. L’union de Robert et de Marianne continue d’exacerber les rancunes.

    Beaucoup d’entre eux ne semblent toujours pas avoir pardonné à Robert d’avoir quitté son épouse pour vivre avec Marianne, la femme de ménage. Dans cette immense propriété, la maison cachée derrière les arbres est très isolée.

    Seules les détonations des chasseurs troublent le calme des lieux.

    A plusieurs reprises, le vieil homme aurait trouvé dans son parc des cadavres de chevreuils…

    A-t-il découvert que des individus pénétraient dans sa propriété pour braconner ? Un mirador construit par Robert intrigue les gendarmes.

    Est-il possible que, sans le savoir, l’homme ait vu quelque chose qu’il n’aurait pas dû voir ? Crime familial ? Crime de rôdeur ? Meurtres de témoins gênants ?

    Plus de sept ans se sont écoulés et le double homicide des octogénaires reste toujours non élucidé.