Black Mirror : 15 Million Merits

PhilOptique
5
29 513 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Plongez vous dans ce petit chef d'oeuvre, appréciez et contemplez tout à la fois, la déchéance d'une humanité, qui dans un soucis toujours plus profonds d'une réussite social factice s'est confortée dans une vie bien triste.
Black Mirror est une série Anglaise, crée par Charlie Brooker. Composée de six épisodes, distribués en deux saisons distinctes, il n'y a pas de continuité clair dans le scénario, n'y non plus de constance dans le casting.
Chaque court métrage nous prends par la main, nous la serrant bien fort. Nous sommes confortablement installés, et pourtant nous ressentons que peu de chose, mise a part le malaise. Un malaise oppressant, puisque bien connu, un malaise poignant puisqu'en un sens, issu de nos actes, ou plutôt de notre "non-agissement".
Charlie Brook dans chaque ballade virtuelle nous présente une facette de ce que pourrais être le monde, et la manière dont nous vivrons "Dans 10 minutes si nous sommes maladroits". Selon ses dires.
Cette épisode ici présent, est le numéro deux de la première saison intitulé 15 Million Merits et réalisé par Euros Lyn, il nous plonge dans la vie pour le moins non passionnante de Bing Madsen. Une vie réglé avec la précision des rouages d'un moteur.
Dans cette horloge social, ou chaque individus en vue d'une cohésion, s'applique à exécuter sa tâche tout en perdant de vue le pourquoi.
Cela n'est pas sans rappeler les écrits d'anticipation, tel que Le Meilleur des mondes de Huxley ou 1984 d'Orwell. Et si ces derniers, faut il l'avouer ont été visionnaire en partie et sur certain point de notre société actuel. Réveillons nous, Agissons de manière à ce que nous ne donnions pas raison à Charlie Brooker.
Un tel document suscite bon nombre de réflexion, il sera donc sans doute nécessaire d'y apporter un article complémentaire ultérieurement sur le site www.PhilOptique.tumblr.fr ou sur notre page Facebook PhilOptique.
Je vous souhaite un bon visionnage !

1 commentaire

Absolument magnifique, plus généralement les black miror sont géniaux!
Par Victor Ait Braham en juin