20130325_CMBordeaux_MCNoelprojeturbain

49 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Intervention de Marie-Claude Noël, conseillère municipale Europe Ecologie Les Verts à Bordeaux et conseillère communautaire à la CUB, lors du conseil municipal du 25 mars 2013, sur le thème du projet urbain du maire/candidat Alain Juppé et du projet d'aménagement et de développement durable de la communauté urbaine de Bordeaux.
Extraits : "La deuxième interrogation porte sur la communication que vous venez de faire sur le projet urbain.
Nous attendions cette communication qui n’était pas à l’ordre du jour et il nous a été répondu que cette communication était donc ce magnifique ouvrage illustré d’environ 200 pages, sur papier glacé.
Je n’avais pas compris qu’il s’agissait de la dite communication, j’avais considéré plutôt qu’il s’agissait d’un document de plus à verser aux documents de campagne électorale que vous produisez massivement et à grand frais, ces derniers temps au service de votre réélection." (...)
"Concernant l’EMPLOI, tout va là encore pour le mieux dans le meilleur des mondes : vous affichez (page 117) que Bdx « a créé autant d’emplois qu’elle n'a accueilli d’habitants ».
Vous avez d’ailleurs dans ce registre une forte propension à confondre Bordeaux avec l’agglomération dans son entier, permettez moi de vous le faire remarquer.
Ainsi, vous écrivez : « L’énorme chantier du tram, celui des quais, des ponts, la construction de nouveaux quartiers, la réhabilitation des quartiers anciens, c’est de l’emploi, or Bordeaux reste la ville de France qui a les plus gros projets pour l’avenir.»
Reconnaissez avec moi que le satisfecit peut être élargi à l’ensemble de l’agglomération bordelaise en ce qui concerne les chantiers, tram, quais, ponts et pas seulement à la ville de Bdx."
(...) Donc je vais en rester là sur ce document qui présente une tonalité assez homogène : un satisfecit sans aucune nuance sur le formidable travail du maire !
Ce projet urbain ne présente aucune considération sociale. Pourtant, l'analyse des besoins sociaux, qui devrait permettre de poser un regard plus approprié sur votre politique, n'est pas à l'ordre du jour de ce dossier.
Pourtant, lorsque l'on siège au CCAS, je me permets de vous dire que nous avons une vision un peu différente de ce que peut dégager la question sociale sur la ville de Bordeaux.
Le document que vous avez présenté à notre examen se termine comme il a commencé : par un engagement électoral qui me paraît totalement inapproprié à une présentation de votre communication en conseil municipal."

0 commentaire