Réseaux et démocratie... Jean-Pierre Quentin

algomotion
0
75 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Notre société en réseaux, "horizontale" et interactive, se démarque fortement de la société "verticale" qui précédait, pyramidale et cloisonnée. Les relations entre acteurs (nous), systèmes (techniques ou organisationnels) et environnements sont beaucoup plus complexes et diversifiés. Difficulté supplémentaire : "nous avons encore des pyramides plein la tête !"... donc nous abordons les réseaux en restant dans le paradigme des pyramides.
Dans ce contexte, une question centrale au sujet de l'évolution de la démocratie est de savoir qui décide : les acteurs ou les systèmes ? Avec des questions induites, concernant notamment notre lucidité et nos responsabilités individuelles et collectives : voulons-nous contrôler ces systèmes ou nous laisser asservir par eux ? Comment faire ? ... (Un peu plus : voir http://www.algoric.com/ti/134.htm)
Ces questions, soulevées par Jean-Pierre Quentin dans cet extrait, introduisent des problématiques qui conduisent à un "autre regard" sur le lobbying, son rôle, ses conditions de mise en oeuvre...

0 commentaire