Advertising Console

    LE TRABENDO =CONTREBANDE

    Reposter
    BEN azziz

    par BEN azziz

    134
    236 vues
    l'implication de groupes islamistes armés en même tems que celle de barons du régime dans de grosses affaires de trabendo. Les uns et les autres mangeant aux mêmes râteliers, usant des mêmes réseaux d'exportation des devises étrangères vers des comptes bancaires à l'étranger et rompus à l'échange de bons procédés entre eux, pour les besoins de la cause. De la Cosa nostra, devrions nous dire.

    Les accointances avec le régime, l'utilisation de toutes les ressources de l'état, les réseaux d'approvisionnement et de distribution de cette pieuvre sont à peine imaginables. Pour les régions frontalières avec les pays voisins de l'Est, de l'Ouest et du Sud, un cadrage approximatif mais très vraisemblable, permet d'estimer le nombre de ceux qui tirent directement ou indirectement leurs revenus de ces activités "informelles", à plus d'un million de personnes. Des observateurs non avertis pourraient être tentés de croire que cette situation découle tout naturellement de la proximité de ces régions avec des frontières des pays limitrophes. Rien de plus faux, puisque des populations qui tirent également leur subsistance du trabendo, sont très éloignées des frontières et se trouvent dans des régions du milieu du pays, parfois dans des localités enclavées dans le pays profond, mais où les produits de contrebande où frauduleusement importés, sont consommés à très grande échelle. C'est le cas, par exemple, de la cigarette de contrebande qui est ouvertement commercialisée, jusque dans les douars les plus reculés du pays. Encore faut il préciser que ces activités dites de trabendo ne concernent pas seulement les biens qui passent frauduleusement les frontières, dans un sens ou dans l'autre. Le trabendo englobe aujourd'hui toutes les activités spéculatives et frauduleuses effectuées en violation des lois et qui rapportent de l'argent de façon spéculative et malhonnête.