Bosco Ntaganda alias "Terminator" accusé de crime contre l'humanité s'est rendu à l'ambassade américaine au Rwanda

Kongo News
181
164 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Bosco Ntaganda alias "Terminator" citoyen Rwandais naturalisé par le pouvoir de Kabila accusé de crime contre l'humanité s'est rendu à l'ambassade américaine au Rwanda. Il avait fait défection au printemps 2012, et il est depuis soupçonné d'être l'un des leaders de la rébellion du Mouvement du 23 mars.
Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre depuis 2006, a demandé à être transféré à La Haye.
La CPI confirme que Ntanganda est un citoyen Rwandais naturalisé par le pouvoir de Kabila.
Bosco Ntaganda, âgé d'environ 40 ans, est recherché par la CPI pour des meurtres, viols, pillages et enrôlements d'enfants-soldats commis par les Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC) dans l'est de la RDC, en 2002 et 2003. Bosco Ntaganda devenu général dans l'armée nationale congolaise de 2007 à 2012, devra répondre de ces crimes commis en Ituri il y a dix ans.

1 commentaire

Bosco Ntaganda alias "Terminator" citoyen Rwandais naturalisé par le pouvoir de Kabila accusé de crime contre l'humanité s'est rendu à l'ambassade américaine au Rwanda. Il avait fait défection au printemps 2012, et il est depuis soupçonné d'être l'un des leaders de la rébellion du Mouvement du 23 mars.
Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre depuis 2006, a demandé à être transféré à La Haye.
La CPI confirme que Ntanganda est un citoyen Rwandais naturalisé par le pouvoir de Kabila.
Bosco Ntaganda, âgé d'environ 40 ans, est recherché par la CPI pour des meurtres, viols, pillages et enrôlements d'enfants-soldats commis par les Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC) dans l'est de la RDC, en 2002 et 2003. Bosco Ntaganda devenu général dans l'armée nationale congolaise de 2007 à 2012, devra répondre de ces crimes commis en Ituri il y a dix ans.
Par Kongo News l'année dernière