Advertising Console

    SPVM.info - À qui de droit

    InfoSPVM

    by InfoSPVM

    2
    980 views
    SPVM.info vous partage un message de nos camarades Le Peuple. SPVM.info est en accord avec ce qui suit.

    Source : http://pastebin.com/Sjj7CBbg

    À qui de droit:

    En réponse aux déclarations avancées par Ian Lafrenière au sujet des récentes collectes, et distributions d'information sur les employés du SPVM:

    Après un cas récent de distribution d'information sur des policiers accusés d'actes brutaux à travers le fichier d'échange d'information Dropbox, le porte-parole Ian Lafrenière a fait une suite de déclarations au nom du Service de Police de la Ville de Montréal. Ces déclarations rendent évidente l'étendue des manipulations, fabrications et corruptions qu'entreprendra le SPVM pour protéger l'Organisation et ses Employés. Qu'il soit connu que M. Lafrenière a fait une déclaration initiale aux médias en février ( trouvable ici: http://http://http://www.lapresse.ca/actualites/regional/montreal/201302/18/01-4623001-nouvelle-cyberattaque-contre-le-spvm.php ), après une première fuite ( trouvable ici: http://pastebin.com/MFnAfLDf ) contenant les noms, positions, numéros d'immatriculation et téléphones de tous les employés du SPVM. Dans cette déclaration, autant Mr. Lafrenière que Yves Francoeur, le porte-parole de la Fratenité, ont dit que l'information n'était pas seulement confidentielle mais qu'une enquête était en cours sur le vol de l'information en coopération avec la Sureté du Québec et le Service Canadien du Renseignement de Sécurité (SCRS). Maintenant M. Lafrenière déclare que l'information est disponible sur leur site web, malheureusement nous avons été incapables de localiser sur le site web du SPVM l'information que M. Lafrenière prétend être disponible. La seule raison pour laquelle cette information est publique, est parce que nous l'avons rendue publique, ce que le SPVM a refusé de faire.

    Avec ces récents événements, il y a plusieurs choses que nous voudrions mettre au clair pour le public.

    Premièrement, M. Lafrenière et quiconque associé à ce cas, nous ne sommes pas des "Hackers" et nous ne sommes pas des "Cyber-Terroristes". Il est malheureux que notre propre Police soit devenue si victimisée par le public qu'elle soit incapable de déchiffrer non seulement qui enquête sur eux, mais comment. Les doutes envers le SPVM se trouvent même à travers ses propres rangs, l'information que nous relâchons, compilons et distribuons étant obtenue avec l'aide des employés du SPVM. Nous n'avons aucune intention d'entrer par infraction dans vos systèmes, parce qu'il n'y a aucune raison d'entrer dans vos systèmes, vos systèmes nous donnent volontairement ce dont nous avons besoin.

    [...]

    Lire la suite en suivant ce lien : http://pastebin.com/Sjj7CBbg