Jean-Michel Baylet : "les riches doivent faire un effort beaucoup plus considérable que les autres, ça me semble tout à fait naturel"

Public Sénat
1,2K
101 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L'invité politique
Ce matin, à 8h15 sur Public Sénat et Radio Classique,
Jean-Michel Baylet, sénateur du Tarn-et-Garonne et président du PRG
Invité de Guillaume Durand et de Gilles Leclerc

Extraits

A propos de la taxe à 66,6% recommandée par le Conseil d’Etat :

« C’est déjà préférable aux 75%. (…) Bien sûr (…) que les riches doivent faire un effort beaucoup plus considérable que les autres, ça me semble tout à fait naturel. Mais il faut trouver le bon équilibre. (…) Quand on est taxé à 70% de ce que l’on gagne, ça veut dire que 7 mois de l’année on travaille pour l’Etat, moi je peux partager cette vision des choses, (…) il faudra ensuite revenir à des équilibres plus normaux.»

A propos de l’affaire Cahuzac :

« C’est mon voisin de département. (…) C’est un ami, c’était un des ministres les plus talentueux du gouvernement. Il a pris courageusement ses responsabilités, nous avons vu d’ailleurs qu’il en était mortifié, mais ainsi va la vie publique. (…) J’ai tendance à rester sur la présomption d’innocence quand elle est affirmée. »

A propos de la politique économique de François Hollande et des critiques de Jean-François Copé :

« Je n’ai pas du tout l’impression que [sa politique économique] aille dans le mur, elle est maîtrisée, mais il est vrai que nous sommes dans un contexte très difficile (…) et que nous avons hérité d’une situation vraiment dramatique. (…) M. Copé serait bien inspiré de se taire quand on voit le bilan de l’UMP qui a gouverné la France pendant 10 ans, c’est pas en dix mois qu’on allait tout faire. »

A propos du prochain discours de François Hollande :

« J’attends de lui qu’il remette les choses en place. Le cap est tracé, nous avons fait en dix mois beaucoup de réformes (…). Il faut qu’il explique aux Français ce que nous faisons et que nous le faisons bien. (…) Le traitement que nous inflige les médias est très immérité. »

A propos des élections dans l’Oise :

« C’est une élection partielle, dans [un endroit] où l’UMP avait été réélue, donc il y avait peu de chance. »

A propos du chômage :

« Il est tout à fait considérable, c’est vrai. (…) Mais tout cela est lié à la crise économique. (…) Nous sommes dans une situation à nulle autre pareille. »

A propos de Bernard Tapie :

«C’est un homme d’affaires, un repreneur, il est aujourd’hui dans la presse, hier il était dans un autre secteur, peut-être que demain il sera dans un autre. (…) Bernard Tapie m’a toujours dit qu’il était un homme de gauche, il a soutenu Sarkozy soi-disant parce qu’il n’aimait pas Ségolène Royal. »

A propos du non-cumul des mandats :

« Je suis contre ce texte, (…) et je suis pour que ceux qui ont plusieurs mandats ne prennent qu’une indemnité. (…)C’est la condition de l’efficacité d’un élu, c’est aussi la condition de la proximité de l’élu. (…) Je suis pour que les élus soient avec leurs électeurs, dans les départements et qu’ils connaissent les dossiers. (…) Au Sénat, je pense que ce texte ne passera pas. »

A propos de l’interdiction de porter le voile à une salariée d’une école privée :

« Une crèche, (…) ça doit être un endroit neutre religieusement et neutre politiquement. »

0 commentaire