Advertising Console

    HERAULT - SETE - THAU - 2013 - Sébastien DENAJA aux côtés du Ministre de la Mer et de la Pêche

    Repost
    HERAULT TRIBUNE

    par HERAULT TRIBUNE

    421
    2 043 vues
    HERAULT - SETE - THAU - Sébastien Denaja aux côtés du Ministre de la Mer et de la Pêche
    Le député Sébastien Denaja aux côtés du Ministre de la Mer et de la Pêche

    pour un déplacement sur l'étang de Thau et à Sète

    Très exactement un an après la rencontre entre les pêcheurs et le candidat François Hollande lors de son déplacement dans l'Hérault, le déplacement du Ministre de la pêche, Frédéric Cuvillier, témoigne de la considération que porte la nouvelle majorité à la pêche méditéranéene et à la conchyliculture du Bassin de Thau.

    Vendredi, après le déjeuner républicain servi à la Préfecture, Sébastien Denaja s'est rendu avec le Ministre des Transports, de la Mer et de la Pêche, M. Frédéric Cuvillier, le Préfet de Région, le Président de Région, M. Christian Bourquin, le Président du Conseil Général, M. André Vézihnet, le Vice-Président délégué à la Pêche, M. Henri Cabanel, le Président de Thau Agglo, M. Pierre Bouldoire et ses collègues députés du Bassin de Thau Christian Assaf et Frédéric Roig au port de Bouzigues à la rencontre des conchyliculteurs et des petits métiers (pêcheurs d'anguille, pêche sous-marine) du Bassin de Thau.

    Accueillis par M. Philippe Ortin, président du comité régional de la conchyliculture et rejoints par M. André Lubrano, conseiller régional délégué à la pêche, les élus ont emprunté une navette afin de faire découvrir au Ministre la spécificité de la conchyliculture et de la pêche sur l'Etang de Thau.

    Ce fut l'occasion d'évoquer, face au panorama splendide qu'offre l'étang, ses problématiques propres.

    La profession rencontre en effet de nombreuses difficultés du fait notamment de la surmortalité des naissains d'huîtres depuis 2008 ( de 50 à 80% de taux de mortalité) et de la multiplication des crises sanitaires (multiplication des interdictions de vente).

    A bord du Bleu Marin, le Ministre a ainsi pu assister à une démonstration de pêche à l'arseillère, et au ballet des plongeurs, avant d'examiner de près les parcs de production

    Une fois rentrés au port, ils se sont ensuite rendus au mas conchylicole Larrieu ou le Ministre a pu découvrir les installations et quelques techniques ostréicoles (notamment le « collage » des huîtres le long de cordes) avant de déguster quelques huîtres, accompagnées d'un verre de Picpoul de Pinet, l'occasion de lui vanter une nouvelle fois la qualité des produits de notre région.

    Après la visite du mas conchylicole, le Ministre et les élus se sont dirigés vers Sète et sa criée.

    Accueilis par Pierre d'Acunto, prud'homme major de Sète, et Marc Planas, président du comité régional des pêches, en présence du Maire de Sète et du conseiller général François Liberti, le Ministre et le Député se sont rendus à bord des chalutiers Louis-Gaetane II et Roger-Christian III, de retour de pêche, avant de faire un détour par le quai des petits métiers, guidés par André Lubrano.

    Dernière étape de ce déplacement ministériel : les locaux de la Sathoan (organisation de producteurs) pour un débat entre le Ministre et les représentants de différentes OP de pêche de la région Languedoc-Roussillon en présence notamment de Guy Mirette, prud'homme major d'Agde, des élus du territoire et les services de la direction des pêches maritimes et de l'aquaculture.

    C'est Marc Planas qui a ouvert la réunion en rappelant le poids de la profession au niveau régional (16 thoniers, 80% du quota méditéranéen, 65 chalutiers, 45 petits senneurs, 550 petits métiers, pour un poids économique de 50 millions d'euros).

    Avec la verve qui les caractérise si bien, les pêcheurs ont exposé au Ministre les difficultés auxquelles ils sont confrontés (la difficile commercialisation du thon rouge, la limitation des jours de sorties des chalutiers – les 200 jours, la mise en place d'une gestion par RMD), et plus largement, les orientations prises par la politique commune des pêches (PCP, élaborée au niveau communautaire) difficilement compatibles avec les spécificités de la pêche en Méditérannée.

    Autant de sujets qui avaient été évoqués lors de la rencontre commune organisée entre les députés députés du bassin de Thau (S. Denaja, F. Roig et C. Assaf) en février dernier au Ministère, et sur lesquels le Ministre a démontré sa connaissance et sa mobilisation dans les discussions récentes et à venir, soulignant la possibilité de négocier des aménagements à la PCP .

    Le Député salue la mobilisation de tous les élus locaux et des représentants de la filière en cette journée particulière et remercie le Ministre d'avoir bien voulu honorer son invitation.