Advertising Console

    La traversée solidaire - Un documentaire de Dominique Gautier -

    Reposter
    203 vues
    Le 4 août 1939, le cargo Winnipeg, appartenant à la Compagnie France Navigation, quitte le port de Trompe Loup, sur l’estuaire de la Gironde, près de Pauillac, pour rapatrier 2 365 réfugiés de la Guerre d’Espagne venant de Toulouse, de Perpignan, des camps de rétention d’Argelès, Gurs… Le célébrissime poète Pablo Neruda, prix Nobel de poésie, fera le voyage Santiago-Paris-Pauillac en Gironde afin d’accompagner les combattants de l’Espagne Républicaine avec femmes et enfants, vaincus par les troupes franquistes pour qu’ils retrouvent un air de liberté dans la nouvelle Amérique sur les bords du pacifique et plus particulièrement au Chili où ils débarqueront après de multiples péripéties, le 3 septembre dans le port de Valparaiso. Accueillis à bras ouverts, ils effectueront une marche triomphale de plus de 150 kms entre ce grand port du pacifique et la capitale Santiago.
    Le film est principalement construit autour des témoignages des survivants. La plupart sont restés au Chili et nous les avons rencontrés à Santiago : Les peintres Roser Bru et José Balmes, l’historien Jaime Ferrer Mir…
    Hortense Vidal, qui avait 10 ans quand elle a fait le voyage, vit aujourd’hui à Paris, comme Gilles Hertzog, le fils du couple de médecins du Winnipeg.
    Jeannot Rivoual faisait partie de l’équipage et nous livre ses souvenirs dans sa maison de La Ciotat, près de Marseille. Avec l’ensemble des marins volontaires, à son retour en France, il sera arrêté par les autorités françaises et enfermé dans le Fort du Ha, à Bordeaux.
    Ce bateau de l’espérance et ces voyageurs démunis de tout sont encore au Chili, l’un des symboles de l’unité de ce pays composé de population issue de différents continents. Outre Pablo Neruda, Francisco Coloane évoquera régulièrement dans ses ouvrages « los clandestinos » du Winnipeg.