Advertising Console

    Manifestation du mardi 5 mars 2013

    Repost
    56 vues
    Mis en ligne le Jeudi 7 mars 2013 à 21h16
    Le patronat doit pas faire la loi

    Non à l'accord sur l'insécurisation de l'emploi le 5 Mars et après Unité pour gagner !
    patronat .CGT CFDT et CGC ont signé un accord national interprofessionnel aux conséquences négatives très importantes pour les salarié-es .L'UNSA L'approuve aussi Le gouvernement s'est empressé d'afficher son soutien à ces nouveaux gains le patronat,à cette nouvelle régression sociale pour les travailleurs et les travailleuses. C'est un mauvais coup pour les salaires-es mais la partie n'est pas terminée.Le 6 mars,le texte de l'accord est transposé en projet de loi,puis débattu azu parlement.Il reste donc quelques semaines pour que toutes les forces syndicales opposées à la casse du code du travail s'unissent et bloquent les appétits patronaux .L'nion syndicale Solidaires agit dans ce sens dans les entreprises comme au plan national.

    L'accord permet aux patrons de baisser les salaires salaires:vrais ou faut!
    vrais Avec cet accord,c'est baisse des salaires et mobilité forcée,ou la porte !

    l'accord institue la possibilité pour les employeurs de baisser les salaires en cas de difficulté dans l'entreprise cette notion permet tous les abus:on ne compte plus les entreprises en difficulté qui exercent un chantage sur le personnel,tout en garantissant des profits astronomiques aux actionnaires Des accords de ce type ont déjà été signés dans le passé. Chez continental,chez Bosch,chez peugeot Motocycles les patrons ont trouvé des syndicats pour accepter de telles mesures au nom de la survie de l’entreprise:après avoir été sous-payes plusieurs mois,les salarié-es ont été licenciés!

    Cette fois,ce texte pourrait permettre d'inscrire dans la loi la possibilité de signer des accords d'entreprise qui permettent durant deux ans de tout changer:le temps de travail,le salaire,le type et le lieu d'emploi après un tel accord un -e salarié-e refusant une baise de sont salaire ou d'être déplacé-e à l'autre bout de la Fraznce sera licencié à ses torts pauvreté flexibilité à tous crins et précarité pour les salarié-es dividendes garantis pour les actionnaires:le patronat s'occupe de la lutte entre classes sociales.