Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Alexandre Tharaud au Théâtre de l'Archipel le 30 mars ...

il y a 5 ans223 views

Fantaisie et rigueur, allégresse ou mélancolie, clarté et volubilité, doigts de velours et âme de poète, Alexandre Tharaud occupe une place singulière dans le monde du piano français.

► Alexandre Tharaud vient de remporter la Victoire de la musique classique meilleur enregistrement pour le disque "Le Bœuf sur le toit"

Il a reçu les plus hautes récompenses internationales. La toute dernière : soliste instrumental de l’année aux Victoires de la Musique 2012. Sa carrière de soliste et de chambriste le conduit sur tous les continents aux côtés de formations prestigieuses. Son jeu a quelque chose de magique, qui tient tout autant à sa virtuosité technique qu’à son expressivité. Chez cet artiste, l’art du piano rime avec naturel, grâce et subtilité. Sous ses doigts, la musique coule de source, tendre, profonde, aérienne. La richesse des textures, la délicatesse des nuances et la fluidité des phrasés font de ce maître du chant et de la couleur un apôtre sans égal du clavier baroque, du piano romantique comme de la musique française.
La presse en parle

« Le Glenn Gould français », a déjà titré la presse étrangère. La référence au légendaire et singulier Canadien fait sourire le pianiste Alexandre Tharaud. Posture physique, technique, style, tout les sépare, confie-t-il. Sauf l’essentiel, insiste-t-on : un esprit, une folle liberté dans la plus grande rigueur, une pulsation immédiatement reconnaissable, une allégresse dans la ligne de chant, une volubilité, une clarté dans l’articulation.» Bernard Mérigaud - TELERAMA

Programme :

Edvard Grieg (1843 – 1901)
Neuf Pièces Lyriques
––––
Robert Schumann (1810 – 1856)
Les scènes d’enfants, op.15
––––
Gustav Mahler (1860 – 1911)
Adagietto, extrait de la symphonie n°5, transcription de Alexandre Tharaud.
––––
Ludwig van Beethoven (1770 – 1827)
Sonate op.57 “Appassionnata”