Advertising Console

    Le féminisme est-il un mouvement d'extreme droite ?

    Reposter
    Anti-Feminisme

    par Anti-Feminisme

    218
    683 vues
    Le féminisme n'est que du masculinisme inversé, les femmes ne font que reproduire la domination masculine que soit disant elles dénoncent. Elles ne font qu'imiter le sexisme qu'elles combattent.

    Populisme et racisme au féminin : la schizophrénie féministe.
    Les féministes nous font croire qu'elles sont humanistes, mais en réalité c'est toute le contraire... Car le féminisme d'extreme droite ou le féminisme d'extreme gauche sont les memes, ils pratiquent le meme populisme electoraliste. En divisant le peuple, en créant des clivages hommes/femme et du communautarisme. En incitant les femmes à la haine des hommes. L'extreme droite féministe exploite le racisme et la peur de l'étranger, l'extreme gauche exploite le sexisme et la peur de l'homme.

    Le féminisme prône le model et l'image de la femme forte, pour diriger le pays. Comme l'extreme droite prône la gouvernance d'une nation par l'homme fort. Avec le féminisme, le peuple aurait-donc toujours besoin ou de la femme forte, ou de l'homme fort.


    Et apres c'est cette bobo-féministe de Laurence Parisot, qui va nous dire que "la misogynie est une forme de racisme..." Bien voila la preuve que les féministes racistes et fachos ca existe... C'est bien au nom et à cause du féminisme, que l'islamophobie et le racisme anti-musulman se développe en europe et aux usa !
    Nous réponderons à cette capitaliste de Laurence Parisot, que la Misandrie est aussi une forme de racisme et de discrimination.

    Les femmes contre les femmes ... Laissons ces imposteurs féministes se battrent entre elles.

    Et oui mesdames, votre propre féminisme va se retourner contre vous et vous revenir en pleine gueule... A force de combattre les femmes (voilées), à force d'abuser de vos libertés et de vos droits, d'en faire n'importe quoi, voila ce qu'il va arriver.

    Féministes contre féministes.

    Le mouvement féministe n'a jamais été aussi divisé.D'un côté, des "universalistes" qui refusent tout particularisme, comme le port du voile, même consenti, dans les pays gouvernés ou pas par des islamistes, au risque de basculer dans le racisme ; de l'autre des relativistes, revendiquant les différences, opposés à toute discrimination en raison de la religion ou de la culture, au risque de passer pour rétrogrades, au nom de l'anti impérialisme