Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Liker
À regarder plus tard
Partager
Ajouter

La Cité du Livre (Extrait) : La cité du livre - Catherine Durandin (extrait)

il y a 5 ans174 views

LCP

LCP

Catherine Durandin vient nous parler de son nouvel ouvrage "Le déclin de l’armée française".



Résumé :

A travers ce document consacré à l’armée de métier, l’auteure tire la sonnette d’alarme. Elle dénonce la réduction du budget de la défense, la baisse des effectifs depuis la suspension du service militaire en 1996, la privatisation de la guerre et l’insécurité croissante des soldats, notamment en Afghanistan.

Avec l’avènement d’une armée de soldats professionnels, le lien tissé par la conscription entre le soldat et le citoyen s’est délité. De l’Afghanistan à la Libye en passant par la Côte d’Ivoire, le soldat est ignoré, les blessés oubliés. L’armée, isolée en son code d’honneur et sa discipline, a le blues. Elle subit également de plein fouet les effets des économies de budget. Paradoxalement, les citoyens très attachés à la garantie de leur sécurité, se satisfont des rituels bien huilés des commémorations, du 14 juillet au 11 novembre. Les Français restent sensibles à la mise en scène de la puissance nationale. Mais s’en tenir aux parades militaires, c’est s’aveugler. C’est ignorer que la conduite de la guerre se privatise : voici venue l’époque des mercenaires et des sociétés militaires privées.

Faut-il renoncer ainsi à l’engagement citoyen en faveur de la défense des valeurs démocratiques ? Une prise de conscience de la réalité des menaces du temps présent est nécessaire. Le déclin de l’armée française est-il vraiment inéluctable ?

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

La Cité du Livre (Extrait) : La cité du livre - Catherine Durandin (extrait)
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/xxtmsb" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus