Advertising Console

    Odile NOUVEL - Les métiers d'art à mots découverts - Session 1 - Jeudi 14 février 2013 - Part 2/16

    Reposter
    INMA Officiel

    par INMA Officiel

    57
    382 vues
    Journées d'études internationales "Les métiers d'art à mots découverts"
    Jeudi 14 février 2013
    Session 1 - L'histoire de la notion "métiers d'art".
    9h45 - L’émergence du concept de métier d’art en France au XIXème siècle.
    Odile NOUVEL, Conservateur honoraire du Département du XIXème siècle, Musée des Arts Décoratifs.

    Le concept de "métier d'art" reste étonnant: l'art ne supposerait-il aucun métier et le métier pourrait-il s'exercer sans art? Cette invention langagière mérite que l'on s'interroge sur le contexte de son émergence au XIXe siècle. La mécanisation industrielle, les expositions universelles, la montée des nationalismes, la naissance des musées ont profondément modifié le regard porté sur l'objet, le plaçant au cœur de problématiques nouvelles. Qu'il soit beau et/ou utile, il est perçu comme l'expression tangible de la confrontation qui oppose deux personnages mythiques: l'esthète à l'ingénieur. Au moment où la question de l'ornement se perd dans des méandres théoriques, l'enjeu est de définir ce que vaut l'habileté de la main face à la machine aveugle dans une économie errant entre socialisme et capitalisme. Il s'agit pour les artisans du XIXe siècle de renouer avec la pensée de l'aléatoire et du singulier face aux risques de la perte du corps à l'ouvrage.

    D'abord conservatrice de la collections de papiers peints des Arts Décoratifs, elle a organisé l'exposition Papiers peints panoramiques (1990). Nommée conservatrice des collections XIXe en 1991, elle conçoit le réaménagement de la galerie XIXe lors de la rénovation du musée des arts décoratifs (1996 et 2006). Commissaire des expositions Rêves d’alcôves (1995) consacrée à l'évolution de la chambre à coucher dans une approche sociologique des arts décoratifs, L'Aigle et le Papillon Symboles des pouvoirs sous Napoléon (2008) sur la question de l'ornement sous l'Empire Organisation de colloques pluridisciplinaires Questionner l'ornement (2011) et Comme si...Espaces et fictions autour de la period-room (2012) en collaboration avec l'Institut National d'Histoire de l'Art et l'université de Neuchâtel. A enseigné l'histoire du décor intérieur et de l'objet à l'Ecole Camondo.

    Journées d'études internationales
    Organisées en partenariat par l'Institut National des Métiers d'Art et Les Arts Décoratifs
    Avec le soutien de la manufacture horlogère Vacheron Constantin
    Les jeudi 14 et vendredi 15 février 2013
    A l'Institut national d'histoire de l'art (Auditorium) à Paris