Advertising Console

    Elin Kleopatra Danielson-Gambogi paintings Liszt Concerto pour piano n° 1

    Repost
    fanfanchatblanc

    par fanfanchatblanc

    24
    107 vues
    Elin Kleopatra Danielson-Gambogi (1861 – 1919) peintre finlandaise. Une enfance difficile (son père s’est suicidé alors qu’elle n’avait qu’une dizaine d’années) mais une forte personnalité. A 15 ans elle intègre l’école des Beaux Arts de la Société Finlandaise des Arts où elle a étudié le dessin académique (paysage et perspective). Dans le même temps elle a dû subvenir à ses besoins et a étudié la peinture sur porcelaine. A partir de 1878 elle a suivi les cours de Adolf Von Becker à l’Académie d’art privé où elle a appris à peindre à l’huile les portraits et les natures mortes.
    Elle a également enseigné le dessin dans les écoles secondaires. En 1883 elle a reçu une bourse du Sénat finlandais ce qui lui a permis d’aller à Paris afin d’y terminer ses études. En 1884 elle voyage en Bretagne où elle reste jusqu’au printemps 1885. A Pont Aven et à Concarneau elle a pu rencontrer l’artiste naturaliste le plus influent : Jules Bastien-Lepage. En 1886 elle retourne en Finlande. En 1887 elle revient à Paris où elle élargit son cercle de connaissances de l’art. Elle épouse un étudiant en art : Raffaello Gambogi en 1888 et retourne en Finlande en 1890. Entre 1891 et 1895 elle se partage entre Paris et la Finlande mais voyage aussi en Europe et notamment en Italie. Elle a eu un rôle prééminent dans les milieux de l’art finlandais ce qui était exceptionnel pour une artiste féminine. Elle a été considérée comme une sorte de Akseli Gallen-Kallela féminine. J’ai une particulière tendresse pour ses scènes de vie croquées avec beaucoup de finesse. Son talent est grand. Fanfanchatblanc

    Musique : Franz Liszt Concerto pour piano n° 1 (Quasi adagio – Allegretto vivace). Wilhelm Kempff au piano.