2' pour la Syrie - Jean-Claude Casadesus

3 302 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
« Plus personne ne pourra dire “on ne savait pas”.
On sait.
Alors, si on ne peut que hurler, que notre cri soit assourdissant et ininterrompu tant que les tortionnaires continueront de torturer et les assassins d’assassiner »
Un enfant mort, sa mère le caresse et l’embrasse, Jean-Claude Casadesus a choisi de l’accompagner avec la berceuse de l’Oiseau de feu de Stravinsky. Homs, le 14 Décembre 2012

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.