Mali : de putschiste à réformateur de l’armée

Chaîne Al Qarra TV
85
32 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Al Qarra - Tout le gratin politique malien était présent pour assister à l’investiture du capitaine Amadou Haya Sanogo à la tête du comité militaire pour la réforme des forces de défense et de sécurité. Un poste pour lequel il avait été nommé en août dernier et un poste qui le remet sur le devant de la scène après avoir été plutôt discret ces derniers mois. Cette nomination qui oscille entre coup politique et volonté de cadrer un personnage désormais incontournable au Mali laisse sceptique à Bamako.

"Je crois que le capitaine Amadou Sanogo lui est incontournable, vraiment. Il doit être un acteur de la transition. C’est un fait qu’il soit là, on ne peut pas le contourner. Le poste qui lui a été donné lui va bien.
L’armée n’a pas besoin de politique et d’autres choses… On n’a pas besoin de ça dans l’armée."

Mais l’objectif principal de la population malienne reste la stabilité. Dans la capitale les remous politiques n’intéressent plus et seule la mise en place d’une démocratie sereine motive ses habitants.

"Notre problème, c’est qu’on a vécu trop dans le chaos dans notre pays. Si cette nomination de Sanogo, si elle peut emmener la stabilité et la quiétude parmi nos institutions on est partant. Si c’est une forme de réconciliation entre l’armée et l’administration et la politique, on est partant."

Le comité dirigé par Sanogo sera néanmoins dissous dès la fin du processus de transition qui devrait s’achever avec les élections générales prévues pour le mois de juillet prochain.

0 commentaire