Dans l'antichambre du pouvoir (lobbys)

Découvrir le nouveau player
rikiai

par rikiai

787
241 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Ils représentent des fédérations ou des entreprises ou exercent comme consultants indépendants en charge d'un portefeuille de plusieurs clients dont ils défendent les intérêts auprès des décideurs politiques.

Corinne Fabre, une pointure du lobbying à Paris, et Karl Jurka, consultant allemand, pour 650 euros de l'heure, déploie tous ses talents et contacts pour influencer les décisions du parlement allemand notamment lors de rendez-vous discrets dans le très select China club...

Leur objectif : donner la bonne information à la bonne personne.

Si l'avis des acteurs du monde financier et industriel évite d'être coupé de la réalité d'un pays, la manière dont il pèse sur les décisions manque cruellement de transparence selon la députée PS française Catherine Lemorton.

La faute selon elle au désengagement de l'État dans les expertises publiques désormais laissées aux seuls consultants extérieurs.

À tel point que souvent les intérêts privés priment sur l'intérêt général, à l'instar de la loi sur le prix du médicament votée en Allemagne : le bénéfice thérapeutique qui conditionne le remboursement sera évalué non par un comité indépendant, comme proposé en première instance, mais par le ministère, plus facile à influencer. Un amendement directement proposé par l'industrie pharmaceutique et repris tel quel par le Parlement.

0 commentaire