Des tatous utilisés comme crécelles au carnaval d'Oruro

Agence France-Presse
2,9K
44 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Classé patrimoine intangible de l’humanité par l’Unesco, le carnaval d’Oruro en Bolivie est l’un des plus impressionnants du monde. Mais la fête est prétexte à un massacre d’animaux menacés d’extinction pour la fabrication d'instruments et de costumes, dont le tatou quirquincho de la famille du "tatu bola", mascotte du prochain mondial de football au Brésil en 2014, utilisé comme crécelle par les danseurs. Durée: 02:17

0 commentaire