VESOUL : L'AMBASSADEUR DE TAIWAN EN FRANCE, MICHEL CHING-LONG LU, AU FESTIVAL DES CINEMAS D'ASIE

Try Our New Player
PRESSE VESOUL
79
70 views
  • About
  • Export
  • Add to
Michel Ching-long Lu, ambassadeur de Taiwan en France, a passé le premier jour du nouvel an chinois, lundi 11 février, à Vesoul, précisément au coeur du festival des Cinémas d'Asie. A l'heure du déjeuner, au restaurant Le Mont Sushi, il était entouré de Jean-Marc Thérouanne, délégué général du FICA (festival international des Cinémas d'Asie), de bénévoles de cette 19e édition et de journalistes de la presse locale, régionale, nationale et internationale. Ce déjeuner organisé en l’honneur du réalisateur Jean-Robert Thomann et de son film "Taiwan et ses marionnettes", présenté en compétition et en première mondiale en fin d'après-midi. Depuis de nombreuses années, Taiwan est présent au FICA, soit par des films, des acteurs ou des réalisateurs, ou encore des expositions. "Avec sa programmation à la fois large et toujours originale, ce festival a su se faire une place particulière parmi les festivals de cinéma en France, et le bureau de représentation de Taipei est heureux de s’y associer", a souligné l'ambassadeur. Ce dernier a offert du thé et un calendrier à Alain Chrétien, député-maire de Vesoul et président de la Communauté de communes de Vesoul, venu le saluer. C'était la quatrième fois que son excellence Michel Ching-long Lu était présent dans la cité-préfecture de Haute-Saône dans le cadre des Cinémas d'Asie. "A Vesoul, j'apprécie la propreté de la ville, la gentillesse des habitants et la qualité de vie ! Ce festival, c'est comme une famille et c'est une joie pour moi de voir cette diversité culturelle et cette amitié très solide". Avec le film "Taiwan et ses marionnettes", Jean-Robert Thomann, qui a déjà réalisé plusieurs films documentaires sur Taiwan, "permet d’appréhender la richesse et la variété des marionnettes taiwanaises, souvenirs de mon enfance", a expliqué l'ambassadeur. Ces marionnettes sont "une petite partie de l’intense vie artistique de cette île".
Séverine GARCHERY pour La Presse de Vesoul
www.lapressedevesoul.com

0 comments