Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Liker
À regarder plus tard
Partager
Ajouter

Marseille: Manuel Valls justifie la vidéo-protection

il y a 5 ans136 views

Il y avait du monde, vendredi matin Avenue roger Salengro pour l’inauguration du C entre de supervisation urbaine.
Le grand temple de la vidéosurveillance marseillaise est désormais en focntion mais ne dispose que d’une partie des moyens, pourtant déjà impressionnant qui lui seront alloués. D’ores et déjà quelques 250 caméras HD permettent de balayer le centre ville de Marseille.
Mais dès le printemps prochain, se sont 450 caméras qui seront déployées dans les zones de sécurité prioritaires nord et sud ainsi que dans les noyaux villageois.
Manuel Valls a été accueilli par le sénateur maire de Marseille, Jean Claude Gaudin et accompagné notamment de la ministre en charge du Handicap, Marie Arlette Carlotti, du président de la communauté urbaine, Eugène Caselli et de nombreux parlementaires marseillais.
Devant la presse et de nombreux invités, notamment des représentants de CIQ, Le ministre de l’Intérieur a justifié le choix de la vidéo-protection
Répondant à une élue d’EELV, qui lui faisait remarquer que la vidéo surveillance ne contribue à élucider qu’1ou 2% des affaires, le ministre de l’Intérieur a estimé qu’il « ne faut pas avoir peur de la vidéoprotection et des investissements (10 millions d’euros) que ça représente. Les bénéfices sont incontestables. Il faut sortir des idééologies toutes faites. Je suis aussi très attaché aux liberté individuelles. Nous avons besoin d'outils de ce genre."

D’ici fin 2014, le par c de vidéo-protection marseillais devrait atteindre 1000 caméras.

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

Marseille: Manuel Valls justifie la vidéo-protection
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/xxdkp7" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus