Advertising Console

    L’Open 13 repart pour un 21e tour

    Repost
    infos-marseille

    par infos-marseille

    20
    238 vues
    Il y avait foule jeudi matin dans la salle Alain Descamps du conseil Général des Bouches du Rhône pour le lancement de la 21e édition de l’Open 13. Et pour célébrer ce 20e anniversaire, Jean François Caujolle a invité le nouveau capitaine de l’Equipe de France masculine de coupe Davis, Arnaud Clément. Le vainqueur de l’édition 2006 n’aurait manqué ça pour rien au monde. A l’Open 13 il est chez lui, et pas seulement parce qu’il est Aixois. Depuis la création de l épreuve provençale, Clément y aura participé 15 fois. « Il a même longtemps déclaré qu’il rêvait plus de remporter l’Open 13 qu’un tournoi du grand Chelem » lache Caujolle dans un grand sourire.
    Et pour cette 21e édition, même s’il a raccroché sa raquette, Clément ne raterait le rendez-vous pour rien. Sans pression, avec toute la possibilité de savourer enfin l’événement et regarder évoluer les Français dont il a la charge depuis quelques temps.
    Et une nouvelle fois, l’affiche annoncée du 18 au 24 février au palais des sports de Marseille allume son regard. « C’est incroyable commente-t-il devant la presse d’avoir autant de « top ten" sur un tournoi de ce calibre. Le plateau est exceptionnel et on a l’impression qu’il est chaque année un peu plus fort que la précédente. L’Open 13 est devenu un tournoi très important à gagner pour les joueurs parce que pour l’emporter ils ont bien conscience qu’il faudra très bien jouer. Et quelques fois ce n’est encore pas suffisant. On va voir de très gros bras, et ils auront face à eux une belle opposition avec nos Français ».
    Cinq « Top ten » participeront à cette vingtième édition. A commencer par le vainqueur de l’année dernière, Juan Martin Del Potro qui a préféré revenir défendre son titre plutôt que de participer au tournoi qui se joue à la même période en Argentine. Et il devra bien sur compter sur Tomas Berdych, Janko Tipsarevic, mais aussi Jo Wilfried Tsonga, vainqueur en 2009, ou Richard Gasquet pour lui compliquer l’existence toute la semaine. Sans compter tous ceux qui trouvent dans cette compétition la motivation pour se relancer, revenir ou se montrer.
    Bref Pour ses vingt ans, l’Open 13 s’offre un nouveau ciel d’étoiles, En attendant le feu d’artifice de tennis.
    Open 13, du 18 au 24 février 2013
    Palais des sports de Marseille
    www.open13.fr
    ©Infos-Marseille.fr