PMA :menaces ministérielles contre les gynecos

836 vues
Mme Touraine menace de cinq ans d'emprisonnement le gynécologue qui informerait un couple de la possibilité de procréation médicalement assistée réalisée à l'étranger.
Lary Page, le patron de Google, risque t-il aussi 5 ans de prison puisque son moteur de recherche donne cette information en deux clics ?
Cette interdiction d'information est plus sévère encore que ne l'était la loi nataliste de 1920 qui menaçait seulement de un à six mois de prison la propagande anticonceptionnelle.
Les gynéco ne sont pourtant pas les moins bien placés pour éviter à des couples en détresse d'être pris en charge dans des officines douteuses. Marisol TOURAINE aurait pu s'appuyer sur eux.
Mais comme toujours depuis son arrivée elle a préféré stigmatiser les médecins plutôt que d'essayer de régler un problème : le délai d'attente pour un don d'ovocyte.