Ça Vous Regarde : le débat : Football : sexe, drogue et corruption

LCP
1,5K
1 127 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à

L’annonce a fait l’effet d’une bombe dans le milieu du football : le démantèlement d’un vaste réseau criminel qui aurait, entre 2008 et 2011, truqué des centaines de matches en Europe et dans le monde entier. C’est le résultat de l’investigation menée par l’Office Européen de Police Europol et qui a été rendue publique lundi, lors d’une conférence de presse à La Haye. « C’est la plus grande enquête de tous les temps sur des matches truqués présumés », a déclaré Rob Wainwhright, le directeur d’Europol, lors d’une conférence de presse à La Haye. Tout a commencé en 2009 : le parquet de Bochum en Allemagne avait alors ouvert une enquête concernant la tenue de matches de foot truqués en Allemagne, en Suisse et en Turquie.



Europol, qui avait repris le dossier, a depuis revu le bilan à la hausse. Les chiffres sont accablants : on parle de 680 rencontres truquées, liées à des paris en ligne, dont plus de la moitié en Europe. Mais d’autres rencontres à travers le monde sont aussi concernées par la supercherie, notamment deux matches de Ligue des champions et des matches de qualification pour la Coupe du Monde. Ce réseau organisé, dirigé depuis Singapour, réunissait 425 responsables, joueurs, arbitres et mafieux dans 15 pays différents, pour un total de 8 millions d’euros de gains. Si Europol reste pour l’instant discret sur le rôle de la France dans cet immense réseau de trucage, l’organisme a d’ors et déjà annoncé 14 condamnations, sans citer de noms. En 2011, Wilson Rej Perumal, un singapourien faisant partie du réseau et accusé d’avoir truqué le match amical Bahreïn-Togo, avait déjà été arrêté et écroué.



Cet énième scandale dans le grand monde du ballon rond vient s’ajouter aux peurs et aux inquiétudes déjà existantes. Le patron d’Europol a lui-même souligné qu’il y avait « un gros problème d’intégrité dans le football européen. » Alors, la France est-elle concernée par cette affaire ? Le milieu sportif est-il aujourd’hui miné par la corruption ? Faut-il encore croire en les vraies valeurs du sport ?



Les invités d’Arnaud Ardoin en parlent ce soir sur le plateau de Ça vous regarde.



-  Jean-François Lamour, député UMP de Paris et ancien ministre des sports

-  Hervé Martin-Delpierre, réalisateur et auteur du documentaire sport, mafia et corruption

-  Christophe Bouchet, ancien président de l’OM (2002-2004)

-  Jérôme Jessel, journaliste



Chaque soir, Arnaud Ardoin et ses invités débattent avec vous, dès 18h45, en direct sur www.lcp.fr.



Pour cette cinquième saison, découvrez notre formule entièrement consacrée à l’actualité avec davantage d’interactivité…
Commentez en direct votre rendez-vous quotidien sur les réseaux sociaux.

Nous attendons toutes vos réactions sur notre page Facebook et sur Twitter via le hashtag : #CVR, une émission en permanence connectée !

Retrouvez-nous également tous les jours sur le site de notre partenaire Lejdd.fr. Cette année encore, plus que jamais, le débat de Ça vous regarde, c’est d’abord… votre débat !



En présence de députés, d’experts, de personnalités mais aussi de citoyens, ce magazine dédié à la vie parlementaire et politique développe chaque soir un thème fort au cœur de l’actualité. Entre analyses, débats, reportages et témoignages de citoyens en direct, Arnaud Ardoin impose une autre façon de présenter et d’aborder l’actualité grâce à l’interactivité.



De simple téléspectateur, le citoyen devient acteur dans le débat par webcam interposée ou via le forum dédié à l’émission. Information en miroir, Ça vous regarde favorise l’information à double sens en renvoyant les préoccupations, les questionnements des sentinelles citoyennes à celles des parlementaires.



Diffusion : du lundi au jeudi à 20h45 après Ça Vous Regarde : l’Info



En partenariat avec :






Pour commenter l’émission : rendez-vous sur le site du JDD.fr



Une production LCP-Assemblée nationale.

0 commentaire