La Fistinière, house of fist-fucking (english and spanish subtitles available)

Graz' Style Prod
53
20 626 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
La Fistinière is an idyllic bed-and-breakfast located on the grounds of a former farm in the French countryside, 100 miles south of Paris. It is distinguished from all other B&Bs in the world by the fact that it is dedicated to fist fucking. Lodgers can eat a gourmet French breakfast in the morning and get their buttholes stretched to the max by noon in one of five private rooms. Or, for the more adventurous, there’s a communal “fisting chapel” in the attic that features all sorts of medieval-looking contraptions and a large mural of muscular men sticking limbs, chains, and traffic cones up one another’s anuses in a series of complex, painful-looking positions. The place is owned by Juan Carlos and François (they both go by their first names only), a friendly pair of nontraditional gentlemen who remodeled the building themselves and run all day-to-day operations except the meals (which are lovingly prepared by François’s sister, Nelly). They also have a cat named Fistouille, which roughly translates to “My Beloved Fist Fuck.” Clearly, these Frenchmen are not afraid to get their hands dirty.

http://www.vice.com/en_se/read/bed-and-breakfast-and-fisting-v18n8

Thanks to Andy Beyong for his great help for the translation !

Nichée dans un écrin de verdure au coeur du Cher, c'est une agréable maison d'hôte dotée de 5 chambres et d'une piscine.

Elle n'est répertoriée dans aucun guide, et personne ne se plaint de la qualité de ses petits-déjeuners sur Trip Advisor (d'ailleurs on y mange bien).

Pourtant la Fistinière est probablement le plus connu des gites ruraux du pays, et l'un des motifs de lol les plus répandus sur le web.

Une notoriété due à la spécialité de la maison : le fist-fucking. On vient là de toute la France - et même au-delà - pour s'adonner à cette pratique sexuelle de l'extrême (qui consiste à se faire pénétrer l'anus ou le vagin par la main d'un partenaire).

Ce hobby doublé d'une communication second degré (il y a dehors "le parc d'attrape-fions", on peut vivre la transe sexuelle dans la "chapelle Fistine", etc.) a assuré à la Fistinière un succès inouï sur les réseaux sociaux.

Nos amis de Technikart y ont récemment réalisé un reportage d'anthologie.

Mais c'est la première fois que les gérants de l'établissement acceptent qu'une caméra pénètre dans leur enceinte.


Attention : Si le document ne contient pas d'images à caractère pornographique, son sujet même ainsi que certains propos qui y sont tenus peuvent choquer les internautes les plus jeunes.

1 commentaire

RHHHHÖÖÖ!!! y'a pas d'airbus! (attention au train d'atterrissage, si ça vous prend)
Par daily-ex-censura il y a 2 ans