Débat démocratique grippé : quelle issue ?

Collège des Bernardins
208
169 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L’attention du moment se focalise évidemment sur le débat autour de la réforme du mariage à l’Assemblée nationale. Débat confisqué pour certains, débat inutile et désuet pour d’autres. Quand les parlementaires eux-mêmes en arrivent à un tel dialogue de sourds, n’est-ce pas révélateur d’une incapacité à vivre et organiser le débat démocratique et citoyen dans notre pays ? Sécurité, immigration, identité nationale : aujourd’hui comme en d’autres temps, des questions importantes sont instrumentalisées à des fins électoralistes et le débat muselé par des visions partisanes dominantes. La liberté intellectuelle et la qualité du débat public sont en cause.
Avec la participation de :
Philippe Bas, sénateur UMP de la Manche, ancien ministre de la santé, ancien secrétaire général de l’Elysée lors du deuxième mandat de Jacques Chirac ;
François Chérèque, nouveau président de Terra Nova, ancien secrétaire général de la CFDT ;
Guy Coq, philosophe et secrétaire de l’Académie catholique de France, président de l’association des Amis d’Emmanuel Mounier, spécialiste de la philosophie de l'éducation, auteur de Démocratie, religion, éducation (1993) ;
Jean-Pierre Le Goff, philosophe et sociologue, président du Club Politique Autrement, auteur de "La gauche à l’épreuve" (Perrin, 2011) et "La fin du village. Une histoire française" (Gallimard 2012).
Débat animé par Christian de Cacqueray, journaliste.

0 commentaire