Marseille : Pas question d’âme austère pour le PCF

Découvrir le nouveau player
infos-marseille
17
45 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les communistes des bouches du Rhône ont organisé lundi soir à Marseille leur cérémonie de vœux pour l ‘année 2013.
Des vœux placés sous le signe de la lutte contre l’austérité, comme l’indique leur campagne « Est- ce que j’ai une tête d’âme austère ? ». « L’austérité est malheureuse ment à l’ordre du jour et nous avons envie de la combattre, je dirais même nous sommes décidé à la combattre indique son secrétaire départemental Pierre Dharréville. C’est la raison pour laquelle nous avons parodié Arletty en posant cette question, et la réponse est non ! On n‘est pas fait pour vivre comme cela, il faut répondre aux besoins des gens et nous allons faire des proposition pour cela, parce que l’austérité n’est pas une fatalité.
Parmi les sujets soulevés, évidemment la question des Municipales et la multiplication des candidats socialistes : « Il y a quasiment une candidature par jour et ce spectacle est pour le moins surprenant, juge Pierre Dharréville. En tout cas je ne suis pas sûr qu’il nous conduise dans la bonne direction. Je pense surtout qu’il est temps de débattre du projet plutôt que des personnes. En tout cas nous ne participerons pas à des primaires qui s’organiseraient. Nous sommes décidés à faire vivre un vrai débat démocratique et citoyen, tant à Marseille que dans les autres communes. Nous allons proposer de discuter tous ensemble de projet pour nos territoire et de mettre en mouvement le plus large rassemblement possible ».
Quant à l’ultimatum lancé par le PS engageant le PCF à la solidarité gouvernementale sans laquelle aucun accord ne serait possible pour les Municipales, les communistes des Bouches du Rhône sont clairs : « Nous n’avons pas été convié à rejoindre ce gouvernement et comme nous ne le souhaitions pas, ça tombait bien. Nous ne sommes pas en accord avec la politique menée actuellement. Nous ne parions pas sur l’échec de ce gouvernement mais nous constatons que beaucoup de rassemblements s’opèrent, des gens travaillent ensemble et portent des projets intéressants pour la population. Et chaque fois que c’est possible nous voulons nous rassembler ».
©Infos-Marseille.fr

0 commentaire