Marisol Touraine : "Au Mali, la lutte contre le terrorisme ne fait aucun doute... "

Public Sénat
1,3K
74 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
A 8h15 sur Public Sénat et Radio Classique,

Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé

Invitée de Guillaume Durand et Gilles Leclerc.

Extraits:

A propos de l’intervention militaire de la France au Mali :
« Il y a un Président de la République, déterminé, qui a un cap, qui a des priorités. (…) Peut-être l’engagement dans l’opération militaire malienne révèle-t-il davantage ses qualités. (…) Dans la guerre que nous menons contre le terrorisme au Mali, il n’y a pas de place pour l’hésitation. (…) Les groupes terroristes se sont emparés de (…) la deuxième ville du pays, Mopti. Mopti est un aéroport. (…) C’est à 650 kilomètres de Bamako par la seule grande route qui existe dans ce pays. Laisser les terroristes prendre Mopti, c’était les laisser s’emparer de Bamako et considérer qu’un groupe terroriste pouvait prendre un pays africain. (…) Les groupes terroristes que nous combattons sont ceux qui ont pris des otages français, ce sont ceux qui menacent l’intégrité d’un des pays majeurs du Sahel. (…)

A propos du retrait des troupes françaises en Afghanistan :
« Au Mali, la lutte contre le terrorisme ne fait aucun doute. (…) En Afghanistan, un conflit a été mené que nous avons soutenu : cela fait dix ans et le passage à une solution civile, diplomatique, s’imposait absolument. »

A propos de la manifestation contre le mariage pour tous :
« C’est aussi un succès de la démocratie. (…) Il y a donc l’expression d’une opposition qui existe et qui se fait entendre. Pour autant, le gouvernement a présenté un projet et a dit qu’il irait au bout. (…) Combien de mois faudra-t-il pour que ce débat demandé soit jugé comme ayant eu lieu ? Il a eu lieu pendant l’élection présidentielle, il a lieu depuis l’élection présidentielle, il y a eu plusieurs manifestations, des débats à longueur de journaux ou d’antenne, le moment est venu d’aboutir à un texte législatif. (…) Ce texte représente un moment important, c’est un pas franchi pour l’égalité des droits. (…) Je ne crois que l’on puisse simplement faire des comptes de manifestation. Le Parlement est là pour exprimer des positions. (…) Nous sommes face à un enjeu majeur. C’est une avancée très significative pour l’ensemble de la société. »

0 commentaire