La Naissance du Paris-Dakar (Partie 4/4)

Découvrir le nouveau player
HENRY RAHMANI
7
616 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
BALAMED PRESENTE : L’AVENTURE AUTOMOBILE (La Naissance du Paris-Dakar) Partie 4/4
Diffusé pour la première fois en Janvier 2011 sur France Culture dans l’émission « La fabrique de L’histoire »
Montage Vidéo : http://balamed.skyrock.com/ en Janvier 2013
L'aventure automobile 4/ 3 2 1

L'inévitable mirage : les erreurs de navigation du Paris-Dakar
Un documentaire de Mathieu Flonneau, réalisée par Anne Fleury
En 1973 naissait le Guide du Routard et en 1976, André Costa faisait paraître Les roues libres. Sur les pistes du Sahara, de l'Iran, du Cachemire, comme sur les chemins sauvages de France et d'Europe, tout ce qu'il faut savoir pour réussir une randonnée sportive.

Trois ans après, alors que différentes épreuves de notoriété moindre s'étaient déjà déroulées, le premier rallye Paris-Alger-Dakar s'élançait. Autour de la civilisation de l'automobilisme mais également et initialement de la « culture moto » se jouait alors une part du renouvellement de l'imaginaire aventureux occidental désireux d'établir un autre rapport à l'espace et au temps.

Sans aucun doute y a-t-il un usage du monde, et de l'Afrique en particulier, qui en terme d'éthique disqualifie irrémédiablement le Dakar. Pour autant, celui-ci est un objet d'étude sociologique particulièrement révélateur des attentes d'une jeunesse tant urbaine que rurale séduite par ces demi-héros.

Pendant près de trente ans, ces 10 000 km de compétition à travers l'Afrique sur différents itinéraires ont constitué la plus grande « course-aventure » du monde – de 160 engagés lors de la première, l'on est passé, toute catégorie confondue, à plus de 700 participants avec leur assistance. Ces rallyes ont déjà beaucoup fait parler et couler d'encre car le succès fut quasiment immédiat. La controverse, qui alimenta grandement le retentissement médiatique, n'apparut pour sa part que plus tard en même temps que se structuraient les oppositions écologistes et humanitaires. Ce ne sont pourtant pas elles qui ont eu raison de l'épreuve ancienne mode, mais plutôt l'insécurité chronique et grandissante du continent africain.

Dans la mythologie de l'épreuve, l'année 1986 qui vit la disparition tragique du fondateur de l'épreuve Thierry Sabine et du chanteur Daniel Balavoine présent en Afrique alors pour une action humanitaire, pourrait sembler être une charnière notamment dans l'abandon préjudiciable de l'esprit des pionniers auxquels des « prédateurs » ont succédé.

TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE :
http://balamed.skyrock.com/

0 commentaire