Advertising Console

    OM : Kadir arrivé et déjà reparti

    Reposter
    infos-marseille

    par infos-marseille

    20
    123 vues
    Les supporters marseillais et Elie Baup avaient longtemps espéré un renfort qui viendrait tout à la fois pallier le départ à la CAN d’André Ayew et étoffer un banc marseillais trop étroit.
    Il est arrivé jeudi en fin d’après-midi. Foued Kadir, 29 ans a quitté les brumes valenciennoises pour signer un contrat de 3 ans et demi avec l’Olympique de Marseille. Le Martégal (il est né dans le quartier de Boudème cher à Rod Fanni) n’aura pourtant fait qu’un petit tour à la Commanderie histoire de prendre contact avec ses partenaires avant de rejoindre sa sélection nationale qui prépare la Coupe d’Afrique des Nations.
    Car c’est bien le paradoxe de la situation, le nouveau renfort marseillais ne sera disponible, au pire à la fin de la CAN, au mieux dès que sa sélection aura été éliminée de la compétition africaine.
    L’OM a bien essayé de négocier avec la fédération algérienne pour que Kadir puisse au moins participer au 32e de finale de coupe de France, dimanche prochain contre Guingamp. Mais le résultat est là, le néo-marseillais s’est embarqué pour l’Afrique du Sud avec le reste de sa sélection dès hier soir.
    « J’aurais aimé pouvoir disputer cette rencontre avec l’OM, pour avoir un premier match avec mes coéquipiers avant de partir à la CAN », commentait-il hier en fin d’après midi en conférence de presse, mais je pars pour une autre compétition ».
    « La CAN c’est un mois et le championnat ne s’arrête pas en janvier, estime pour sa part José Anigo. Et pour le directeur sportif de l’OM, ce sont bien « les besoins de l’OM » qui justifient l’arrivée de Foued Kadir au mercato d’hiver.
    Quant à Elie Baup, il ne veut retenir que le plaisir de voir arriver un joueur plein de talent : « c’est une opportunité formidable pour nous. On voulait vraiment avoir Foued et nous sommes très content de l’avoir pour les cinq mois à venir et cette phase retour qui sera conséquente et difficile». Pour le reste, le coach semble avoir pris son parti de l’étroitesse du banc marseillais et des complications qu’elle entraine : « même si en janvier il nous manque des joueurs, on veut continuer à garder notre état d’esprit et notre volonté de se serrer les coudes. C’est ce qui s’est passé dans le début de saison et il faut qu’on garde ça ».

    N’empêche que la compo de l’équipe qui jouera la coupe de France dimanche relèvera d’un sacré casse tête. Mais ça c’est une autre histoire !
    ©Infos-Marseille.fr