27/11/12 - 14/20 Vous n'êtes pas socialistes : vous êtes libertaires !! Pierre Delvolvé

Découvrir le nouveau player
LaManifPourTous
26
266 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Publiée le 29/11/12 par college-des-bernardins
Conférence du mardi 27 novembre 2012 - 14ème partie

Pierre Delvolvé
...
De toute façon, il y a à la base une construction juridique et une conception philosophique. Il y a des conceptions éthiques. Parlons des conceptions philosophiques. Qu'on soit croyant ou non, de toute façon, à la base de l'organisation sociale, il y a une conception philosophique qui est la conception de l'homme, et à partir de la conception de l'homme, celle d'un certain aménagement des relations sociales. Or, votre conception de l'homme, c'est pas une conception socialiste !

Eric Fassin
Il ne suffit pas d'être de gauche pour être socialiste.

Pierre Delvolvé
Je vais m'expliquer. C'est très important, parce que c'est à la racine de l'organisation du système juridique. Et je vais vous dire pourquoi vous n'êtes pas socialistes, et ce que vous êtes : vous êtes libertaires. Qu'est-ce que c'est que le socialisme ? On pourrait en discuter longuement. Le socialisme, c'est une doctrine, une conception de l'organisation sociale qui entend faire prévaloir le bien social sur les intérêts particuliers. Et qu'est-ce que le libertaire ? C'est celui qui n'admet ni ne reconnait aucune limitation de la liberté individuelle en matière sociale et politique. Et c'est exactement ce que vous faites avec le dispositif projeté. C'est une conception libertariste de l'organisation sociale.

Vous partez de la considération, et vous l'avez dit, qu'à un certain nombre d'individus qui ont, en substance, des comportements, je ne parle pas du jugement moral, qui ont des aspirations, qui ont des désirs d'être d'une certaine manière et à partir desquels il faut transformer l'organisation sociale. Et c'est en cela que je dis que vous n'êtes pas socialistes et que vous êtes libertaires. C'est que fondamentalement, ce n'est pas le bien social que vous voulez assurer par une organisation ayant une certaine cohérence. En réalité, c'est la liberté de comportement de certains individus par ce qu'ils ont des tendances - je ne les juge pas - mais qu'ils sont, parce qu'ils se comportent d'une certaine manière, qu'ils ont une certaine manière de vivre, qu'ils veulent ériger leur manière de vivre en système institutionnel.

Eric Fassin
Pour ma part, je ne me suis pas placé un seul instant vis-à-vis du point de vue d'une demande sociale qui serait le point de vue de quelques malheureux qui seraient en souffrance et demanderaient une reconnaissance. Si je suis engagé sur ces question, ce n'est pas au nom de quelques-uns, c'est au nom de l'intérêt général parce que c'est une question de démocratie. Se battre pour la démocratie, ce n'est pas du tout être libertarien, c'est s'interroger constamment sur : qu'est-ce qui définit l'égalité ? et qu'est-ce qui définit la liberté ? Tout à l'heure, vous disiez qu'on confondait liberté et identité. Le savoir, c'est un combat politique.

Manifestation nationale dimanche 13 janvier 2013 à Paris. Plus d'infos sur www.lamanifpourtous.fr

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.