Tchad : La CEEAC se penche sur la crise centrafricaine

Découvrir le nouveau player
Chaîne Al Qarra TV
96
124 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Al Qarra - La crise en République Centrafricaine est au cœur du sommet de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale. Vendredi, le Tchad accueillait les dirigeants des pays de la région. Objectif : trouver une solution pour mettre fin à la rébellion armée. La coalition Séléka a repris les armes le 10 décembre dernier, pour obtenir de Bangui l'application d'accords de paix.

La coalition Séléka réclame, entre autre, le respect de l'accord de Birao, signé en 2007. Il prévoyait le désarmement et la réinsertion des combattants. La rébellion exige également la mise en œuvre des conclusions du dialogue politique inclusif tenu en décembre 2008 à Bangui. Un dialogue qui prévoit notamment des élections libres et transparentes. La coalition Séléka a récemment suspendu ses opérations dans l’attente d’un dialogue. Les dirigeants de la CEEAC privilégient eux aussi la solution diplomatique.

Si les rebelles n’ont pas été invités au sommet de la CEEAC, le ministre tchadien de l’Information a affirmé la semaine dernière que son pays avait été sollicité pour jouer les facilitateurs entre les deux parties. Intervention diplomatique, envoi d’une force d’interposition, le Tchad, qui préside la CEEAC, entend jouer un rôle dans la résolution du conflit.

0 commentaire