Pellerin défend le jeu vidéo "made in France"

Challenges
541
3 304 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L'Etat a signé avec Ubisoft, le CEA et le CNRS un partenariat pour développer le moteur Mango de nouvelle génération pour les prochains triple A. L'occasion pour la ministre déléguée à l'Economie numérique, Fleur Pellerin, de défendre l'industrie française du jeu vidéo et cette fameuse french touch tant convoité par la concurrence.

3 commentaires

Quand on regarde ce reportage, on a l'impression que c'est la première fois que l'état s'engage pour l'industrie du jeu vidéo. Mais qu'est devenu le projet PlayAll par exemple ? Combien de jeux à la technologie innovante sont sortis grace à tout l'argent investi par l'état ? J'ai peur qu'une fois de plus la France injecte de l'argent sans rien controler de son utilisation.
Par Flavien Bridault l'année dernière
et LA, ils auront pas à dire que, les jeux, c'est "mâââââl" :)
Mais en même temps, merci micromania de vendre les jeux à 70€(et rachat 10 pour vendre 50€!)avec eux, sur qu'ils vont renflouer les caisses!!!
Par CreepyKirby l'année dernière
J'approuve l'initiative du gouvernement de soutenir Ubisoft, un champion français et International, dans le développement d'un nouveau moteur, même si une initiative européenne autour d'un moteur aurait peut-être été encore plus fort (Cry Engine 3). J'espère que ce moteur sera accessible à tous comme pour UDK, Cry Engine ou Unity.
J'imagine qu'ils vont utiliser Jade Engine comme base.
Par rwann77 l'année dernière