Advertising Console

    Les Amants de la Bastille font leur cinéma en 3D

    Le Parisien

    par Le Parisien

    3,3K
    1 537 vues
    Pas moins de 100 techniciens venus du monde entier, une vingtaine de caméras mises au point par James Cameron « himself »... et des kilomètres de câbles électriques. Mardi dernier, la scène du Palais des Sports de Paris s'est littéralement transformée en un gigantesque plateau de tournage de cinéma, pour la captation en 3D du spectacle musical « 1789, les amants de la Bastille ».
    Les producteurs du show, Dove Attia et Albert Cohen ont fait spécialement appel à une pointure du genre, Mark H. Wein Garter, à qui l'on doit notamment les effets spéciaux de la trilogie Matrix ou encore d'Inception.
    « Ce n'est pas une première. En 2010 déjà, pour le spectacle Mozart, l'Opéra Rock, nous avions déjà tourné le DVD du spectacle en 3D. Mais entre temps, la technique a considérablement évolué », explique Albert Cohen, lunettes à obturation LC vissées sur le nez, qui visionne en temps réel les premières images en 3D mises en boîte. « Cette fois, on a fait appel à la crème de la crème pour cette captation. Et on a fait venir des caméras à la pointe de la technologie 3D », précise le co-producteur du spectacle.
    Avec presque 250 000 spectateurs au compteur, une salle comble tous les soirs... « Les Amants de la Bastille » démarre d'ailleurs très très fort. Sur les planches depuis le 10 octobre, la troupe des sans-culottes joue les prolongations jusqu'au 13 janvier 2013, avant d'entamer une grande tournée à travers toute la France, la Suisse et la Belgique.