Angélique Dernoncourt, originaire de Lens, réagit à la sortie du tribunal de Béthune

139 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Seize tomes d'instruction, une semaine de débat. C'est le bilan du procès tant attendu par les victimes, neuf ans après l'épidémie de légionellose qui a fait plus de quatre-vingt blessés. Quatorze personnes sont décédées de la maladie. C'était au cours de l'hiver 2003-2004. Mercredi 18 décembre, le représentant du ministère public, Brice Partouche, a requis la peine maximale de 375 000 euros contre l'usine Noroxo, qui a fait preuve de négligence en terme de respect de l'arrêt préfectoral. La circulaire imposait l'arrêt du système de refroidissement dès lors que le seuil du taux de légionelles était atteint. Une amende de 375 000 euros a également était requise contre la société Ge Water pour ne pas avoir rempli son rôle de conseiller. Le parquet a dénoncé un chantage à l'emploi exercé par l'entreprise. Le parquet a réclamé deux ans de prison avec sursis et 50 000 euros d'amende contre l'ex-directeur de Noroxo.

0 commentaire