Xerfi Canal Olivier Passet Le paradis suisse au purgatoire fiscal

Découvrir le nouveau player
Xerfi Canal
160
310 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Xerfi Canal présente l'analyse d'Olivier Passet, directeur des synthèses économique de Xerfi

Le paradis suisse vire peu à peu au purgatoire. La grande mansuétude des États pour l’évasion fiscale a indéniablement fait son temps. Elle fait sacrilège à l’aune de la pénitence imposée aux classes moyennes. La crise oblige les banques suisses à battre en retraite…sans déstabilisation apparente néanmoins, grâce à l’abondance des liquidités mondiales.
Deux grandes techniques sont mises en œuvre pour colmater les fuites fiscales vers les paradis européens : La 1ère consiste à mettre en place une fiscalité à la source sur les avoirs en Suisse... tout en conservant l’anonymat… Baptisés « Rubik » en raison de leur complexité, ces accords prévoient l'effacement des dettes fiscales passées en échange d’une contribution forfaitaire sur le capital et, dans l'avenir, le paiement d'une taxe de 19 à 34 % sur les revenus de ce capital…. Le Royaume-Uni et l’Autriche ont signé cet accord. Le gouvernement allemand vient d’être stoppé in extremis par le Bundesrat. La 2ème parade consiste à éroder le secret bancaire. C’est l’option des États-Unis qui viennent de signer un accord de coopération fiscale à la teneur encore secrète. C’est le cas des pays ou des régions qui achètent des données volées. La Rhénanie-du-Nord-Westphalie a fait savoir à grand bruit qu’elle s’été procurée pour 3,5 millions d’€ un CD contenant des données bancaires pour un total de 2,9 milliards d’€…. C’est le cas de la France qui préfère pratiquer espionnage et redressement fiscaux.
Pourquoi cette mise sous pression des paradis fiscaux ? [...]

Olivier Passet, Le paradis suisse au purgatoire fiscal, une vidéo Xerfi Canal

www.xerfi.fr
http://www.xerficanal.com/emission/Olivier-Passet_Le-paradis-suisse-au-purgatoire-fiscal_622.html

0 commentaire