Advertising Console

    Ça Vous Regarde - Le débat : Remaniement : le Président cède à la pression ?

    Repost
    LCP

    par LCP

    2,6K
    46 vues

    Après des semaines de polémique, Nicolas Sarkozy s’est finalement résigné à remanier son gouvernement, débarquant sa ministre des Affaires Etrangères au profit d’Alain Juppé.



    Lors de son allocution télévisée, le Président a insisté sur l’expérience et le succès « unanimement reconnu » à ce poste du maire de Bordeaux, qui avait déjà dirigé le Quai d’Orsay entre 1993 et 1995.



    Dans sa lettre de démission, Michèle Alliot-Marie a déclaré avoir le sentiment de n’avoir « commis aucun manquement » et avoir été « la cible d’attaques politiques puis médiatiques véhiculant, pour créer la suspicion, contre-vérités et amalgames ». Au lendemain de l’annonce du remaniement, le Premier Ministre François Fillon a apporté son soutien a l’ex-ministre, déclarant qu’elle n’avait commis « aucune faute ».



    Surprise de ce remaniement : le départ de Brice Hortefeux, « l’ami de trente ans », remplacé par Claude Guéant au Ministère de l’Intérieur. Pour ce qui est de la Défense, au poste laissé vacant par Alain Juppé, c’est le sénateur Gérard Longuet qui fait son entrée.



    Un remaniement impulsé par le printemps arabe, une ministre qui tombe après un dictateur, quelles seront les autres conséquences sur la politique intérieure, des évènements dans le monde méditerranéen ? Ce remaniement a-t-il aussi une vocation stratégique à la veille des élections cantonales, et à un an de l’élection présidentielle ?



    Invités :

    +Michel Rocard, ancien Premier ministre

    +Marie-Anne Montchamp, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale

    +Jean Guisnel, journaliste

    +Bruno Jeudy, rédacteur en chef du service politique du JDD