Advertising Console

    Prophets of Science Fiction; Arthur.C.Clarke.

    Repost
    jean-michel Pelet

    par jean-michel Pelet

    581
    1 752 vues
    Arthur C. Clarke, né le 16 décembre 1917 à Minehead (en) dans le Somerset au Royaume-Uni et mort le 19 mars 2008 à Colombo au Sri Lanka, est un auteur et inventeur de science-fiction britannique.
    Il a utilisé des pseudonymes comme Charles Willis1 et E.G. O'Brien
    La célébrité lui vient grâce à son livre 2001 : l’Odyssée de l’espace. Le 22 avril 1964, Clarke rencontre en effet le réalisateur Stanley Kubrick au restaurant Trader Vic's du Plaza Hotel de New York3. C'est à partir de cette rencontre que les deux hommes décident de travailler ensemble sur le projet. Le film est basé sur la nouvelle La Sentinelle que Clarke a transformée en roman à l’époque où Stanley Kubrick en tirait un film. Les deux versions diffèrent légèrement l’une de l’autre.
    Son œuvre comporte de nombreux autres livres, en particulier la série des Rama et les suites à 2001, et un grand nombre de nouvelles.
    Sa contribution scientifique la plus importante est certainement le concept de satellite géostationnaire largement mis en œuvre, de nos jours, pour les satellites de télécommunications qu’il proposa dans un article de Wireless World en 1945 et plus tard l’utilisation de plates-formes à satellites pour l’observation de la Terre.
    In 1948 he wrote "The Sentinel" for a BBC competition. Though the story was rejected, it changed the course of Clarke's career. Not only was it the basis for 2001: A Space Odyssey, but "The Sentinel" also introduced a more cosmic element to Clarke's work. Many of Clarke's later works feature a technologically advanced but still-prejudiced mankind being confronted by a superior alien intelligence. In the cases of The City and the Stars (and its original version, Against the Fall of Night), Childhood's End, and the 2001 series, this encounter produces a conceptual breakthrough that accelerates humanity into the next stage of its evolution. In Clarke's authorised biography, Neil McAleer writes that: "many readers and critics still consider [Childhood's End] Arthur C. Clarke's best novel